jeudi 27 février 2014

L'interview de Justine Patérour


Bonjour et merci d’accepter de répondre à ces quelques questions
Bonjour et merci à toi de prendre le temps de poser des questions :)

Comment as-tu commencé à écrire ? Qui te lisait au début ?
Hum... Depuis petite mais réellement à l'âge de 19 ans, donc depuis peu. C'est un peu grâce à J.K Rowling (même complètement je dirais) si j'ai commencé à écrire. J'avais son tome 1 devant mes yeux et je me suis dis « pourquoi pas moi ? ». Bon, ma toute première histoire est entièrement à revoir lol mais je suis motivée à la rendre mieux :). Au début, je gardais mes écrits pour moi après il y a eu ma mère, une de mes tantes et une de mes cousines. Ensuite, voulant partager ma passion, j'ai commencé à mettre en ligne sur internet et là c'était clair : je voulais partager au maximum ce que j'écrivais. Des amies m'ont en quelque sorte « forcée » à envoyer mon premier tome dans une maison d'édition parce qu'elles voulaient le tenir entre leurs mains (du moins le premier jet). C'est là que je me suis vraiment mise à voir plus loin. Ensuite, j'ai des amies qui sont mes bêta et m'aident énormément. À chaque chapitre qu'elles me renvoient, j'ai toujours du travail à faire par derrière (un texte n'est jamais parfait de toute manière) mais j'en prends toujours un énorme plaisir.

Quel est ton genre favori ?
La fantasy et le fantastique. J'aime m'évader et imaginer des lieux, mondes, endroits qui n'existent pas ou que dans ma tête ou celle de l'auteur. Je trouve que c'est merveilleux de pouvoir voyager autant sans forcément bouger.

Quel est ton processus créatif ? Qu’arrive-t-il avant que tu ne t’asseyes à écrire ?
Je n'ai pas de processus en tant que tel. J'écris selon mes envies et mon imagination. Ça peut me prendre n'importe quand, surtout quand je lis un livre. Je peux être à fond dans une lecture et soudain avoir l'idée qui m'aide à débloquer le chapitre et là il faut que j'y aille, sinon c'est raté.
Avant que je m'asseye, j'allume ma musique et mets les chansons ou simplement des musiques qui m'aident beaucoup pendant l'écriture : douces, mouvementées, qui font penser à une bagarre, tristes. J'ai toute une playlist qui m'aide énormément. Mais avant tout ça, j'ai les images dans ma tête qui me montrent comment le moment précis va se passer, comment je le vois et surtout comment je vais l'écrire et faire passer les choses telles que je les espère. C'est souvent très difficile parce que je n'arrive pas à décrire comme je le voudrais mais j'essaye.

À quelle personne es-tu le plus à l’aise : à la première ou à la troisième personne ?
Il y a quelques semaines de ça, je t'aurais répondu la troisième personne mais là, je me rends compte qu'on a plus de possibilités à la première personne. Personnellement, je peux me lâcher, montrer tout ce que je ressens à l'écriture et faire passer ça dans mon personnage principal et vraiment parfois c'est une grande libération. Je me sens plus légère une fois que ce que j'avais en tête est passé. C'est une sensation grisante d'écrire à la première personne du singulier.

Quels écrivains admires-tu le plus ?
Il y en a tellement de bons que tous les citer serait difficile mais je citerais évidemment celle qui m'a aidé à me lancer J.K Rowling. Elle a créé son monde à elle et c'était magique les sensations qu'elle a fait passer durant les 7 tomes. Ensuite Pierre Bottero parce que... parce qu'il fait passer tellement d'émotions en une seule phrase ! C'est fou comme c'est difficile d'émouvoir un lecteur dès la première phrase du livre et lui le réussit avec brio. Ensuite, Marc Levy et Guillaume Musso, parce qu'ils écrivent du contemporain et souvent des sujets sensibles et pourtant bien vrais. Si je devais citer un dernier auteur je dirais Charlène Gros-Piron. Certes elle n'est pas connue, mais elle le mérite amplement, elle est l'auteure de « Le masque du silence » éditée aux éditions Valentina. Pourquoi elle m'inspire ? Tout simplement parce que c'est une personne vraie, remplie d'humour, de joie de vivre, d'idées plus farfelues les unes que les autres et qui dispose d'une plume qui détonne de beaucoup. Elle est dans son monde, elle en créé un à sa manière d'être, de vivre et je trouve ça tellement formidable que j'en suis fan tout simplement.

Qu’est-ce qui rend crédible un personnage ? Comment crées-tu les tiens ?
La simplicité ! Je pense que c'est le caractère primordial d'un personnage. Bien sûr, certains sont excentriques au possible mais ils deviennent vite barbants avec le temps. Mes personnages j'essaye de les créer pour qu'ils soient simples et vrais au possible avec ma petite touche d'imagination. Je ne cherche pas à avoir un personnage parfait en tout point (d'ailleurs, ça a tendance à m'agacer d'en croiser dans les livres). Je lui forge son propre caractère, avec ses qualités mais surtout ses défauts. Je trouve que ces derniers sont importants et doivent être mis en avant (sans en abuser) pour les exploiter au possible et rendre leur propriétaire attachant malgré son mauvais caractère ou son passé difficile.

Au plus profond de ta motivation, pour qui écris-tu ?
Tout d'abord pour moi. J'ai commencé à écrire parce que j'avais trop d'idées qui tournaient en rond dans ma tête et qui ne voulaient pas partir. Ensuite, j'ai commencé à partager avec mon entourage, mes amis mais c'est avant tout pour moi et ça ne changera pas.

Les avis (négatifs ou positifs) des lecteurs te servent-ils ?
Bien sûr ! Tout avis est bon à prendre et aide à avancer. Bien évidemment, un avis négatif (comme positif) doit être construit et non pas lâché comme ça sans raison. Il faut savoir avoir du tact ^^ mais j'accepte tout retour.

Partages-tu tes projets d’écriture avec une personne de confiance afin d’avoir son opinion ?
Oui. Tous les romans que j'écris je les envoie à deux bêta lectrices qui sont devenues au fil du temps des amies proches. Elles m'aident beaucoup et ont beaucoup de connaissances qui me permettent de m'améliorer de jour en jour !

T’imposes-tu une discipline, en termes de calendrier, d’objectifs etc. ?
Non, pas du tout. J'écris au gré de mes envies et de mon imagination. Il faut que les idées soient là, sans ça je ne peux pas avancer. Je n'aime pas me forcer à faire quelque chose. Puis écrire est avant tout une passion et non quelque chose qu'on se force à faire. Il faut toujours en garder du plaisir, sinon, autant arrêter.

De quoi t’entoures-tu quand tu écris pour favoriser ta concentration ?
De calme, de musique et de ma bulle d'écriture ^^. Une fois vraiment dans mon chapitre, il m'arrive parfois d'être en « transe » et d'occulter tout le reste. C'est quand j'en ressors que je me dis « oups, je redescends sur terre ». Mais cette sensation est à la fois très bizarre et grisante ! C'est vraiment quelque chose à vivre.

Écris-tu sur écran, imprimes-tu souvent, corriges-tu sur papier...? Quel processus suis-tu ?
Au tout début j'écrivais sur feuille. Puis au fur et à mesure je suis passée à l'ordinateur et depuis je ne le lâche plus. Il y a peu, je me suis remise au crayon et feuilles mais ce n’est pas resté longtemps lol.

Quelle a été ton expérience avec les maisons d’édition ?
Euh pour le moment aucune lol je ne suis pas encore éditée :) mais je tente un peu partout !

Sur quel projet travailles-tu en ce moment ?
En réalité je suis sur trois projets en même temps mais principalement sur ma saga qui contient deux tomes « La prophétie d'Alysiane ». C'est de la fantasy et j'en suis à la moitié de mon second tome (à peu près).

Le dernier mot est pour toi…
Euh... Eh bah merci d'avoir lu jusqu'au bout et merci à tous ceux qui me suivent depuis le début, c'est grâce à vous que j'en suis là aujourd'hui ♥

Merci de t’être livrée à moi et aux lecteurs (acquis ou en devenir)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire