mercredi 27 mai 2015

L'interview de Catherine Bourgault


Bonjour et merci d’accepter de répondre à ces quelques questions
Toujours un plaisir !
Comment as-tu commencé à écrire? Qui te lisait au début ?
J’avais quinze ans lorsque j’ai commencé à écrire la trilogie de Blanc maculé d’une ombre. Je le faisais par plaisir, sans jamais penser que cette histoire pourrait être publiée un jour. Pour mon trentième anniversaire, j’ai eu envie de l’imprimer. Une seule copie. Un cadeau à moi de moi. Lorsque j’ai fait lire le manuscrit à mon entourage, tout le monde était unanime : cette histoire avait plus de potentiel qu’une seule copie dans ma bibliothèque personnelle.
Quel est ton genre favori ?
Aucun en particulier. Je lis un peu de tout. J’écris de l’humour, de la romance, du dramatique. Il y a seulement le fantastique et l’horreur qui sont moins dans mes cordes.
Quel est ton processus créatif ? Qu’arrive-t-il avant que tu ne t’asseyes à écrire ?
Je fais toujours un plan assez complet, ce qui facilite mon écriture. Lorsque je m’assois derrière l’ordinateur, je sais exactement où va mon histoire et tout déboule assez rapidement.

À quelle personne es-tu le plus à l’aise : à la première ou à la troisième personne ?
Définitivement à la première !
Quels écrivains admires-tu le plus ?
Dominique Demers
Qu’est-ce qui rend crédible un personnage ? Comment crées-tu les tiens ?
Je ne décris pas beaucoup les personnages physiquement, je préfère que le lecteur s’attache à eux pour ce qu’ils sont. Chacun de mes personnages a une particularité qui fait en sorte que le lecteur pourra s’identifier à lui.
Au plus profond de ta motivation, pour qui écris-tu ?
Pour moi et la satisfaction que ça m’apporte.
Les avis (négatifs ou positifs) des lecteurs te servent-ils ?
Non seulement ils me servent, mais ils sont nécessaires.

Partages-tu tes projets d’écriture avec une personne de confiance afin d’avoir son opinion ?
Oui, j’ai deux lectrices qui me lisent chapitre après chapitre.
T’imposes-tu une discipline, en termes de calendrier, d’objectifs etc. ?
Je suis une personne qui produit très bien sous pression. Je me fixe donc des deadlines précis, sinon, je pourrais facilement tomber dans la paresse. J’écris aussi tous les jours afin de garder le rythme.
De quoi t’entoures-tu quand tu écris pour favoriser ta concentration ?
Comme tous ceux qui se rendent au travail tous les matins, je m’installe derrière mon portable pour une partie de la journée. Je suis seule à la maison dans le calme. Je promène mon ordinateur entre ma table de cuisine et mon divan !
Écris-tu sur écran, imprimes-tu souvent, corriges-tu sur papier...? Quel processus suis-tu ?
J’écris souvent à la main dans un cahier, ce qui m’empêche d’être distraite par Internet. Par contre, j’imprime très rarement mes textes et je fais toujours la révision à l’écran.

Quelle a été ton expérience avec les maisons d’édition ?
Je pourrais dire que j’ai été chanceuse, que j’étais à la bonne place au bon moment et que j’ai saisi les opportunités qui se présentaient à moi. Je dois avoir une bonne étoile quelque part !
Sur quel projet travailles-tu en ce moment ?
Je travaille toujours sur deux projets en même temps, un jeunesse et un adulte. Je termine l’écriture du tome 4 de ma série pour les ados « Le Club des Girls ». Il sortira en juin. Je travaille aussi sur un prochain roman top secret dans le style chick lit pour l’automne.
Le dernier mot est pour toi…
N’oubliez pas la sortie de mon prochain roman « Comment arranger son homme » le 11 mars prochain. Parce qu’on les aime, nos hommes, même si…
Merci de t’être livrée à moi et aux lecteurs (acquis ou en devenir)

https://www.facebook.com/pages/Catherine-Bourgault-Auteure/102159033232428?fref=ts http://www.catherinebourgault.com/index.php https://twitter.com/Cath_Bourgault https://catherinebourgault.wordpress.com/
                                           Son site                   Son blog

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire