mercredi 10 février 2016

L'interview d'Aspi Deth



C'est moi qui te remercie de m'avoir proposé cette interview ☺
À l'époque, j'avais déjà mon blog (www.aspideth.com) sur lequel je partageais mon projet d'écrire un roman mêlant mafia et romance. En 2013, je me suis lancée le défi de terminer mon roman et de le publier la même année.
Une fois que le premier épisode des Velázquez a été disponible sur Amazon, des lecteurs ont accroché à mon univers mafieux et le bouche à oreille a fait connaître ma saga.
Mon genre favori est la romance. J'en lis et j'en écris. Néanmoins, j'aime que l'histoire soit plus complexe que simplement une intrigue sentimentale, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai d'ores et déjà écris une romance mafieuse avec "Les Velázquez" et un mélange de romance et de dystopie avec ma nouvelle saga "Rebels".
Personnellement, j'ai besoin de travailler sur base d'un plan et cela me prend souvent autant de temps que l'écriture en tant que telle. Sinon mon cerveau ne se met jamais en pause...
Si je n'écris pas, je pense à mes personnages et, si je ne pense pas à mon intrigue, mon cerveau trouve le moyen de me donner des idées pour un autre roman.

La troisième personne sans hésiter, mais mon prochain roman se déroulera à la première personne, ce qui sera un vrai challenge pour moi.
J.K. Rowling bien évidemment, mais également des auteurs tels que Lili St Germain, Amanda Hocking ou encore Anna Todd pour leurs parcours.
Pour qu'un personnage soit crédible, il faut qu'un personnage soit vivant dans l'esprit de son auteur. Personnellement, j'imagine mes personnages. Je leur invente un passé, un présent, des envies et des ambitions, des qualités ainsi que des défauts. Je leur crée une personnalité et un parcours de vie. À cet instant précis, je peux commencer à écrire sur ce personnage car il existe dans mon imaginaire de manière très "réelle".
Moi ! Avant tout, l'écriture de mes romans, c'est un vrai moment de bonheur pour moi. J'écris ce que j'aimerais lire ☺
Je pense que mes lecteurs peuvent également vous confirmer que l'on ressent dans mes livres tout le plaisir que je prends à les écrire.

Énormément. Les avis négatifs et constructifs me permettent de me remettre en question et de m'améliorer (mais je suis très chanceuse car je n'en reçois pratiquement jamais) et les commentaires positifs sont quant à eux une source inépuisable de motivation afin d'écrire de nouveaux romans et de mener à bien d'autres projets.
J'ai en effet la chance d'être soutenue par toute une équipe (la team Aspi^^) qui se compose de 3 correctrices, de mes bêta-lecteurs et de mon mari (qui lit absolument tous mes romans avant leur publication).
J'essaie de me fixer des objectifs mensuels, mais il n'est pas toujours évident de les respecter. J'ai toutefois une liste de projets que je souhaite mener à bien chaque année et jusqu'à présent, j'ai plus de facilités à m'organiser sur une période d'un an.
Il m'est impossible d'écrire sans musique ! À part ça, je peux écrire sur papier autant que sur l'ordinateur.
J'écris sur écran (sauf quand je suis bloquée -> là, j'écris sur papier). Lors de la relecture, j'imprime mon texte et le corrige sur papier avant d'effectuer les modifications sur le fichier Word.

Jusqu'à présent, j'ai fait le choix de m'auto-éditer tout en fournissant des ouvrages d'une qualité équivalente à des romans édités. Je ne sais donc malheureusement pas répondre à cette question.
Je travaille actuellement sur le second tome de ma dystopie, nommée "Rebels".
Encore merci de m'avoir accordée cette entrevue. We are #Rebels !

www.aspideth.com www.facebook.com/AspiDeth www.twitter.com/AspiDeth

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire