samedi 20 février 2016

L'interview d'Amélie Cresson



Bonjour Virginie, tout le plaisir est pour moi ! Je suis ravie de participer à cette petite interview.
Je devais avoir 9/10 ans, mon père a ramené une vieille machine à écrire à la maison. Je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé en moi à ce moment là, mais me retrouver à proximité de cette antiquité m’a donnée quelques idées… et notamment, l’envie folle et indomptable d’écrire des nouvelles effrayantes que je partageais uniquement avec ma meilleure amie. J’ai écris mon premier roman vers 19/20 ans, j’avais délaissé ma machine à écrire depuis longtemps, l’ordinateur familial l’ayant vite remplacé. Ce roman faisait environ 250 pages et j’étais vraiment fière de mon travail ! Je me rappelle encore de ce sentiment d’accomplissement qui s’est emparé de moi lorsque j’ai apposé le point final à cette histoire.
J’ai des goûts assez éclectiques en matière de lecture même si, en règle générale, dans une bibliothèque ou librairie, je me dirige spontanément vers les rayons Jeunesse et Fantasy. J’ai un penchant très prononcé pour le fantastique et l’imaginaire, j’aime débarquer dans un univers crée de toutes pièces, découvrir de nouvelles légendes ou mythologies et surtout, parvenir à m’identifier au personnage principal. Et je trouve que le rayon jeunesse possède un grand pouvoir de persuasion pour ça…
Concernant l’écriture, la Fantasy à laquelle je m’adonne depuis quelques années, me permet surtout d’assouvir mon besoin incessant de rêver. Avec la Fantasy, plus de codes, de règles ni d’entraves, je fais ce que je veux et deviens maîtresse d’un lieu que j’ai intégralement imaginé. Grâce à la magie tout est possible ! J’invente mes propres créatures fantastiques, fixe moi-même les lois, pas de problèmes d’incohérences, pas de soucis d’anachronisme, c’est facile ;-)
Je n’ai pas de processus très académique. Bien souvent, tout est spontané, j’écris sous le coup de mes émotions, elles sont un véritable déclencheur pour moi. Je laisse les mots m’envahir et je deviens très vite moi-même spectatrice. Et puis je relis. Et si j’aime, je décide d’en faire quelque chose d’intéressant, je crée une histoire à partir de cette première matrice. Il m’arrive régulièrement d’écrire sans avoir au préalable rédigé le moindre plan. Non pas que cela ne soit pas important, c’est juste que je suis incapable de respecter un plan. Systématiquement, mon imagination prend le contrôle et je me retrouve à dévier de mes idées de départ. Alors à quoi bon…
J’écris le plus souvent à la première personne parce que j’aime que l’on puisse s’immerger intégralement dans les pensées de mes personnages. Néanmoins, il m’arrive aussi d’utiliser le point de vue omniscient pour les besoins et le bon déroulement de l’histoire.
Je n’ai pas de nom qui me vient instantanément à l’esprit lorsque l’on me pose cette question. Je respecte et admire le travail d’écriture d’une multitude d’auteurs mais aucun ne vient prendre la toute première place dans mon cœur.
Ses émotions ! J’ai besoin de vibrer et d’éprouver ce que ressent le héros. Pour ce faire, je façonne mes personnages principaux de manière très méticuleuse, j’aime lorsqu’une certaine dualité les habite. Ni bon, ni mauvais, ni courageux, ni couard… ils sont capables de basculer à tout moment.
Pour moi !

Les avis sont extrêmement constructifs et me poussent à me dépasser, à tenter d’atteindre la perfection. (même si c’est impossible)
Mon amoureux, ma sœur et trois de mes meilleures amies. Leur avis compte beaucoup pour moi.
J’ai tenté… mais sans succès :(
D’un thé, de ma musique, de mon casque audio, de vêtements amples et chauds (des grosses chaussettes). Ouaip, pas très sexy tout ça ;-)
J’écris principalement sur mon ordinateur fixe. Il m’arrive très régulièrement d’imprimer mon travail pour le corriger, la relecture sur écran n’est pas aussi efficace que sur papier.
Pour l’instant tout a été très facile, j’ai eu beaucoup de chance ^^ La communication avec mon éditeur est extrêmement fluide. Je n’ai franchement pas à me plaindre !
Actuellement, je suis sur deux fronts à la fois ! D’un côté, je travaille sur l’écriture du troisième tome de Cœur de Lycahan et de l’autre, je suis sur la conception d’une toute nouvelle histoire qui hante mes nuits. Eh oui, j’ai décidé de quitter l’univers de la fantasy pour me tourner vers le fantastique. Et pour la première fois, j’ai décidé de me mettre à l’épreuve puisque cette nouvelle histoire côtoie plusieurs époques.
Alors j’emprunterai ceux d’une auteure qui m’a beaucoup inspiré : « Les mots sont à mon avis notre inépuisable source de magie. Ils peuvent à la fois nous infliger des blessures et nous porter remède. » JK.R
Merci à toi ! J’ai passé un très bon moment en répondant à tes questions !
http://www.coeur-de-lycahan.fr/ https://www.facebook.com/Am%C3%A9lie-Cresson-Auteur-672401919484504/
 Son site               

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire