mardi 9 février 2016

Agnes Obel


Agnes Obel, née Agnes Caroline Thaarup Obel est une musicienne, compositrice et interprète danoise.
Son premier album Philharmonics est sorti en 2010, certifié Disque d'Or par la Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI). En octobre 2011, Agnes Obel remporte le prix European Border Breakers Awards 2012. En novembre 2011, Agnes Obel remporte la majorité des prix musicaux aux Danish Music Awards avec cinq prix : Meilleur album, Meilleure sortie Pop, Meilleure nouvelle artiste, Meilleure interprète féminine et meilleur auteur-compositeur.
Agnes Caroline Thaarup Obel naît le 28 octobre 1980 à Gentofte au Nord de Copenhague. Sa mère pratique le piano et joue souvent les pièces pour enfants de Bartók et Chopin. Son père avait été, dans sa jeunesse, un guitariste professionnel. Enfant, elle écoute régulièrement les mélodies de Jan Johansson. Pianiste de jazz, Jan Johansson reprend au piano des chansons folk traditionnelles en les accompagnant de mélodies d'une grande simplicité. « La musique orchestrale ou symphonique ne m'a jamais spécialement intéressée. J'ai toujours été attirée par les mélodies toutes simples, presque enfantines. (…) J'ai d'ailleurs mis longtemps avant d'écrire des textes, les airs que j'aime me semblent déjà raconter une histoire, projeter des images. »
La chanteuse intègre son premier groupe de rock à l'âge de dix-sept ans. Agnes joue de la basse en faisant quelques petites tournées et enregistre même certains morceaux. Elle passe sa scolarité au lycée Det frie Gymnasium et étudie à l'Université de Roskilde, au Danemark.
En 1994, Agnes Obel apparaît brièvement dans le court-métrage Le garçon qui marchait à reculons de Thomas Vinterberg, dans lequel son frère Holger Thaarup joue le rôle principal. Elle n’apparaît que dans deux scènes du court métrage, où elle joue une petite écolière et voisine de classe d’Andreas (Holger Thaarup).
Après de vrais débuts dans le groupe danois Sohio, Obel se lance dans une carrière solo en 2009. Agnes Obel écrit, compose et interprète l'intégralité des titres de son premier album Philharmonics sorti en 2010, à l'exception de Close Watch, écrit et arrangé par John Cale. Travaillant principalement seule, elle produit elle-même ses travaux afin de limiter le plus possible les interventions extérieures.
Repéré sur le site MySpace, le titre Just So sera choisi pour la campagne publicitaire de Deutsche Telekom en 2009.
Son style s'inspire autant de musiciens français comme Claude Debussy, Maurice Ravel ou Erik Satie que d'auteurs-compositeurs plus contemporains comme Joni Mitchell, Kate Bush, Roy Orbison, Elliott Smith. Erik Satie va largement influencer l'atmosphère de son premier album : « Je suis une très grande admiratrice de son travail sur les silences. J'aime aussi la manière dont il use de séquences répétitives, presque hypnotiques. Cela donne des morceaux extrêmement forts, à la fois calmes et puissants… »
Parmi les autres artistes qui eurent une influence certaine sur son univers : les photographes aux styles épurés comme Sibylle Bergemann, Robert Mapplethorpe et Tina Modotti. Edgar Allan Poe, poète du macabre et du fantastique, reste son écrivain préféré.
Depuis 2005, Agnes Obel vit à Berlin.
2010 : Philharmonics
2010: Riverside (EP)
2013 : Aventine
https://www.youtube.com/user/agnesobel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire