mercredi 3 février 2016

L'interview de Jennifer Provins



Bonjour et c’est avec plaisir mon enfant…
J’ai commencé à écrire au décès de mon demi-frère quand j’avais 13 ans. J’avais commencé par des poèmes très personnels. Ensuite, j’ai commencé à écrire de petites fictions basées sur des univers que j’aimais (card captor sakura, Harry Potter) et c’est ma prof de Français qui fut ma première lectrice. À 15 ans, j’ai commencé « innocence sanguine » et c’est là que j’ai osé confier mes textes à mes amis proches.
Ça dépend les moments à vrai dire. Globalement, j’aime quand la psychologie des personnages est bien détaillée. Ça me permet de me sentir proche des héros et de m’y attacher. J’ai lâché énormément de livres en cours de route parce que je n’arrivais pas à accrocher. Mes livres favoris sont la saga Harry Potter de J.K. Rowling, de l’eau pour les éléphants de Sara Gruen et Twist de Delphine Bertholon.
Niveau écriture, je dois avouer que j’ai une petite préférence pour les univers imaginaires avec, malgré tout, une référence au monde réel. Malgré tout, je touche à tout. « Troubles » est un huis clos psychologique, « Pour un Loup » est plutôt fantastique et le prochain est un fantasy.
Je n’ai pas de processus créatif à proprement parlé. Je peux faire des périodes très longue sans un seul mot écrit (mon record est de un an) comme je peux faire des périodes sans réussir à m’arrêter pendant plusieurs jours (je mange de temps en temps quand même). Généralement, j’écris dans mon lit, dans le noir, mon chat sous mes genoux, mes meilleurs heures de productivité sont entre 22 et 02h du matin…
J’aime écrire avec les deux personnes, cela dépend un petit peu de l’idée que je me fais de mes univers. « Troubles » et « Pour un Loup » ont été rédigés à la première personne, le troisième en revanche est rédigé à la troisième. Après, j’avoue avoir un peu plus facile à la première personne, question d’habitude je suppose.
J.K. Rowling ! C’est juste fou sa capacité à ressortir des éléments des premiers tomes dans le dernier, des personnages à peine nommé qui prenne soudainement tout leur sens ! J’aimerai être capable de créer une histoire aussi bien tissée.

La psychologie est selon moi la clé d’un personnage réussi. Je n’aime pas les personnages trop parfait et je pense que mes lecteurs s’en sont rendu compte avec « Troubles ». Clara et Carla sont des personnages énervants, toute deux à leur façon et j’ai adoré joué de leurs imperfections.
Pour moi, parce que j’en ai besoin. C’est une merveilleuse échappatoire, un défouloir et je me sens dans mon élément quand j’écris. Après, j’ai fait le choix de partager mes textes parce que j’aime partager et rencontrer mes lecteurs. Nombreux sont ceux avec qui j’ai fini par sympathiser et devenir amie. Je leur fait pleins de poutoux <3
Oui ! Aussi bien négatif que positif ! Les positifs me rassurent dans mon choix, j’ai bien fait d’écrire cette histoire ainsi au lieu d’autrement, j’ai bien fait de la partager avec eux. Les négatifs me donnent envie de me donner encore plus dans mon autre projet, d’aller encore plus loin dans la création de mon univers. Je me dis « C’est pas grave, c’est normal de pas plaire à tout le monde, de faire des erreurs. L’important, c’est de ne plus les commettre. »
« Troubles » a trouvé de nombreux lecteurs sur skyrock avant de se retrouver sur papier et je lisais « Pour un Loup » a mon copain pendant sa rédaction avant de le confier dans les mains de ma petite Julie qui m’a toujours donné son avis. Pour je suivrai tes traces, j’ai décidé de faire confiance à une nouvelle lectrice qui voulait découvrir un autre de mes univers et je la remercie pour son investissement.
Non, pas du tout ! J’ai participé 2 ans au « Nanowrimo » parce que j’adore cette ambiance et ce même si je n’arrive pas à atteindre l’objectif final des 50000 mots. Je ne me suis jamais imposé de délai et je ne pense pas le faire un jour. J’écris pour le plaisir, selon mes besoins et envie.
De rien à vrai dire. Bien que les ronrons de mon chat sont toujours un soutien précieux.

Je travaille exclusivement pas écran et imprime de temps en temps par sécurité et parce que j’ai toujours une vive émotion d’avoir ce petit bout de moi entre mes doigts.
Je n’ai jamais fait aucune démarche par rapport aux maisons d’édition. Cela ne m’intéresse tout simplement pas. Néanmoins, j’ai eu l’occasion de parler avec un petit éditeur qui m’a rassuré dans mon choix de faire tout toute seule tellement il était imbus de lui-même et acariâtre. Sans lui, je n’étais rien et n’allait jamais m’en sortir. Je suis très heureuse de mon parcours, loin de la célébrité mais tout près de mes précieux lecteurs.
Je suivrai tes traces ! Un roman prévu en deux tomes pour de jeunes lecteurs (et de moins jeunes) mêlant fantasy et Science-fiction. J’aime énormément cette histoire qui me trotte dans la tête depuis déjà 4 ans et j’espère bien, un jour, en faire quelque chose de bien !
Merci à toi de m’avoir proposé cette interview, j’ai beaucoup aimé répondre à tes questions !

http://jenniferprovins.be/ https://www.facebook.com/provinsjennifer/

1 commentaire: