samedi 13 février 2016

L'interview de Lynda Guillemaud



Bonjour et merci de m'y avoir invitée !
J'ai commencé à écrire vers 10-12 ans, ma première lectrice était ma petite sœur. Souvent nous écrivions des histoires à quatre mains : elle dessinait les illustrations et moi j'écrivais l'histoire. Mes lecteurs étaient mes proches, puis j'ai posté, beaucoup plus tard, sur des forums de littérature, pour avoir des retours plus « avertis ».
En écriture et en lecture, le roman historique. En lecture, j'aime aussi les romans plus contemporains, avec une touche de fantastique.
Je suis souvent inspirée par des lieux, des atmosphères ou des ambiances, des micro-événements. D'ailleurs ça se reflète dans ma manière d'écrire, je pense : je suis attachée aux détails.
À la troisième personne, depuis toujours. Je déteste écrire à la première personne.
Tolkien, pour sa capacité à créer un monde entier imaginaire. J'aime aussi Flaubert et Zola.

Un personnage est crédible quand le lecteur s'imagine le connaître depuis toujours, quand, à la fin du livre, il a envie de le rencontrer en vrai. C'est ce qu'on m'a dit pour l'un des personnages d'Oraison pour une île, et ça fait très plaisir !
Je créé mes personnages au fur et à mesure de l'écriture, mais en revanche j'ai une idée assez précise de ce qu'ils sont. Je fais une fiche souvent après coup, pour structurer et fixer les choses.
J'écris pour être lue et partager l'histoire que je raconte. Pour mon roman historique, ma première motivation était de raconter un moment d'Histoire à travers les aventures d'une femme.
Les avis sont très importants, les positifs parce qu'ils font du bien et parce qu'ils me disent ce qui a bien fonctionné dans le livre. Les négatifs aussi sont importants parce qu'ils soulignent les défauts, même si parfois ils ne sont pas constructifs. J'essaie quand même d'en tirer quelque chose pour avancer. Après, les avis négatifs ne me dérangent pas, on ne peut pas plaire à tout le monde.
J'ai des bêta-lecteurs mais qui ne sont pas « attitrés ». Ma pratique d'écriture est assez solitaire, mon entourage n'étant pas dans cet univers. Mais j'aime bien me faire relire, critiquer. C'est important pour avancer. Grâce au « Mooc Draftquest », j'ai pu trouver des « amis d'écriture » avec qui je peux partager mes doutes, mes questions, on se relit mutuellement… C'est motivant, gratifiant et on se sent moins seuls !
Oui et non. J'ai découvert pendant le « Nanowrimo », en novembre dernier, que de m'imposer d'écrire 1500 mots par jour était un vrai moteur pour moi, chose que j'ignorais avant. J'écrivais plutôt quand ça me venait… Aujourd'hui, j'essaie de structurer mes sessions d'écriture, mais sans être trop restrictive. Pour la première fois cette année, je me suis fixée des objectifs d'écriture. Par contre pour l'emploi du temps, je reste souple, car ma vie est bien remplie !
J'ai la chance d'avoir un bureau-bibliothèque pour moi toute seule dans ma maison, près de la pièce à vivre. Ce qui fait que je suis isolée mais sans être très loin de ma famille. Je n'ai pas de problème de concentration, j'arrive à m'isoler dans ma bulle à peu près n'importe où. J'aime mettre de la musique aussi, mais sans paroles sinon ça me perturbe ! Il me faut aussi une pièce ouverte sur l'extérieur, j'aime regarder ce qui se passe autour de moi.

J'ai fait les deux. J'ai beaucoup écris sur papier mes premiers jets, mais de plus en plus je rédige directement sur écran. Cela dit, il y a toujours un moment où j'imprime pour faire une correction. Il y a aussi toujours un moment où j'ai besoin du papier (par exemple là, j'ai besoin de passer par un plan papier pour structurer mon 3ème roman).
J'ai comme tous les écrivains envoyé des projets aux éditeurs mais sans succès. Aujourd'hui, je m'autopublie grâce à « Librinova » et pour mon premier roman, « Librinova » est devenu mon agent et cherche un éditeur pour moi…
Je travaille sur mon troisième roman « Marcher dans tes pas et suivre mon chemin », une romance contemporaine basée sur la rencontre d'une adolescente et un homme plus âgé. Mon premier roman « Le vent des Lumières » poursuit une belle carrière (1400 ventes à ce jour) et le 2ème roman « Oraison pour une île » est paru en novembre dernier.
Merci de m'avoir posé ces questions, c'est intéressant de prendre du recul sur sa pratique !

https://espacedudehors.wordpress.com/ https://twitter.com/lyndaguillemaud https://plus.google.com/107910618154581048005/posts www.facebook.com/lespacedudehors

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire