mercredi 5 août 2015

L'interview de Mylène Ormerod

Non, non, c’est moi qui te remercie pour cette Interview. Ça me fait vraiment plaisir.
J’ai commencé à écrire quand je faisais mes études en photographie. J’étais toute seule dans un petit studio et je venais de me disputer avec mes copines, donc ce n’était pas la joie. J’avais le vieil ordinateur de mon père et pour passer le temps, je me suis mise à écrire. En réalité, je ne sais pas trop comment c’est venu, je sais juste que ça m’a permis d’avancer et de surmonter la réalité. C’est vite devenu un besoin viscéral. À cette époque, j’étais très complexée, donc personne ne me lisait à part ma mère.
Mon genre favori c’est le fantastique, la science-fiction, en fait c’est un peu tout ce qui ressort de la réalité.
Je n’ai pas trop de processus, je m’assois devant mon ordinateur et là ça vient tout seul, les images défilent et je fais alors mon maximum pour tout retranscrire.
Je suis plus à l’aise à la troisième, car j’aime bien changer de peau.
René Barjavel est l’un des auteurs qui m’a le plus marquée. La nuit des temps est la première histoire que j’ai lu qui m’a mise en colère :D. C’est la première fois que je me suis rendu compte qu’un livre pouvait à ce point affecter l’esprit.
Je ne sais pas trop ce qui les rend crédibles. Je sais que pour les miens, je deviens eux, même si j’en suis différente. Chacun à une part exacerbé de moi. À mon sens, ils deviennent crédibles quand ils prennent vie dans mon esprit. Pour les créer, il me suffit d’y penser.
Je ne sais pas trop. Parfois je me dis que c’est pour moi et d’autres pour les autres. Je suis assez mitigée sur ce point et donc au final, je ne sais pas. 

Oui assurément, les positifs me servent pour me remonter le moral et les négatifs à devenir plus forte ainsi qu’à m’améliorer.
Oui, je partage mes projets avec plusieurs personnes. La première c’est mon mari. Il me dit ce qu’il en pense et me pousse toujours à aller plus loin. C’est aussi le plus critique tous mes lecteurs. Ensuite, il y a Ileana, Gaëlle, Emilie à qui je confie tous mes projets. Elles me relisent, me disent ce qui va ou ne va pas, sans elles, je serais perdue. Puis il y a Florence qui me fait une dernière relecture et qui chasse les fautes. Je lui donne souvent du fil à retordre. Et récemment, j’ai trouvé d’autres personnes pour me donner leur avis. J’espère grandement qu’on continuera à travailler ensemble.
Oui et non, je m’impose au moins une page par jour, c’est l’objectif du moment. Sinon le projet suit son cours à sa vitesse. Maintenant, je me donne plus de dates stressantes, car au final ça ne me sert pas.
Il ne me faut rien, juste mon ordinateur et ça me suffit (avec mon chat sur mes genoux).
Je fais tout sur écran et j’imprime rarement. Je note quelques idées sur cahier mais cela ne va pas plus loin.
Pour le moment je n’ai pas eu trop d’expérience à part les refus en chaîne non expliqués. Avec le recul, je sais maintenant ce qui ne leur plaisait pas et je reviens cette année avec quelques projets plus aboutis.
En ce moment, je travaille sur un gros projet que j’ai repris entièrement. Il s’agit d’une histoire fantasy que j’avais commencée à mes tout débuts. Elle est pour moi très particulière, car c’est la première de mes histoires. D’ailleurs, les premiers refus avaient été pour elle. Pour le moment, le Tome 1 est écrit et en correction, il sera suivi de 5 ou 6 autres tomes. La base est déjà faite, il me reste plus qu’à tout remanier :)
Merci de m’avoir lu pour cette petite interview. Vous pouvez retrouver ma petite nouvelle « À pas de loup » sur Amazon et découvrir un peu ma façon d’écrire. Sur ma page auteur, je parle de mes avancés et surtout n’hésitez pas à me laisser vos avis pour me dire ce que vous en pensez. Et puis peut-être que prochainement vous retrouverez « Les écailles de l’âme », mais chute, c’est top secret. Enfin je vous laisse tranquille et j’espère réussir un jour à vous faire rêver. En tout cas, je travaillerais dur pour cela.

https://www.facebook.com/MyOrmerod?fref=ts

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire