samedi 12 mai 2018

Interview 🎤 Valentin Rousseau

Interview réalisée le 09 avril 2018
Bonjour et merci d’accepter de répondre à ces quelques questions

Je m’appelle Valentin Rousseaux et je suis âgé de vingt-et-ans. J’habite en Belgique et je suis étudiant en quatrième année de Médecine. Malgré ma passion pour l’écriture, j’envisage de devenir psychiatre (oui je sais, ça n’a vraiment aucun rapport avec les livres !).
Avant d’être édité(e), comment imaginiez-vous votre vie d’auteur(e) ?
Comment je l’imaginais ? En toute simplicité : sur un yacht, un cocktail à la main…
Non, je plaisante bien sûr ! En toute sincérité, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. J’ai commencé le premier tome de ma trilogie « À la croisée des destins » alors que j’avais quatorze ans. Même si j’ai toujours espéré au fond de moi être édité et devenir un véritable « auteur », je préférais ne pas me projeter pour ne pas être déçu.
Dans cette vie d’auteur(e), qu’est-ce que vous préférez ?
Le retour des lecteurs, sans hésiter ! J’écris évidemment pour moi, pour me vider et exprimer toutes mes idées, mes rêves, mes folies. Cependant, j’écris également pour les autres ; j’adore quand quelqu’un lit mon roman et (surtout) l’apprécie ! Il n’y a rien de plus gratifiant pour moi. Au fond, ces deux romans que j’ai écrits sont les créations dont je suis le plus fier. Ils révèlent mes pensées et mon monde imaginaire. Le plus beau cadeau qu’un lecteur peut me faire, c’est de me dire qu’il a été transporté par mon roman.
Et que trouvez-vous le plus difficile ?
Le monde de l’édition, et du livre en général, est très complexe. Il faut d’abord finir son roman (ce qui n’est déjà pas facile quand on fait autre chose à côté !), le corriger et trouver un éditeur convenable. Souvent, les lecteurs croient qu’une fois ces trois étapes accomplies, ils trouveront immédiatement le livre en magasin. Pourtant, il y a tant d’autres obstacles ! Il faut un imprimeur, un bon distributeur (c’est-à-dire une entreprise qui s’occupe de placer votre livre en librairie) et aussi le soutien des libraires qui, s’ils ne connaissent pas votre roman, ne prennent souvent pas le risque d’en commander un stock. Bref, il y a beaucoup d’étapes à atteindre avant de voir son livre en rayon, et ce sont autant de difficultés car il faut à chaque fois convaincre et prendre le temps de présenter son ouvrage.
Quand avez-vous pris la décision d’écrire votre première histoire ?
À quatorze ans !
J’étais en vacances et je me suis mis à imaginer des personnages, un monde fantastique, des pouvoirs, des créatures imaginaires… L’univers de « À la croisée des destins » était né !
Même si des idées d’autres romans ont germé dans mon esprit, je me suis toujours concentré entièrement sur ma trilogie et c’est ainsi que le premier tome est sorti à mes dix-sept ans.
Être édité(e), rêve ultime ou aboutissement ?
Un peu des deux…
C’était un rêve ultime, évidemment. Comme je l’ai dit plus haut, la reconnaissance est très importante pour moi. Être accepté dans une maison d’édition, c’est un peu l’apogée ! Cela signifie que quelqu’un est prêt à parier sur votre roman. C’était donc un rêve un peu fou auquel j’essayais de ne pas trop penser pour ne pas être déçu si je n’y parvenais pas.
Cependant, dès que j’ai commencé à écrire vers quatorze ans, mon objectif a toujours été de publier mon roman. Je considère donc que c’est également l’aboutissement de tous mes efforts.
Comment voyez-vous votre avenir d’auteur(e) ?
Étant donné que je suis en Médecine, je sais que je n’aurai pas beaucoup le temps d’écrire lorsque je commencerai à travailler. Cependant, j’espère pouvoir continuer durant mes temps libres ; en effet, il s’agit vraiment de ma bouffée d’oxygène dans ce monde très scientifique.
As-tu des rituels avant de te mettre à écrire et pour favoriser ta concentration ?
Pas vraiment, non. J’essaie simplement de m’asseoir confortablement, dans un environnement calme, et je mets éventuellement de la musique pour m’inspirer lors de l’écriture de scènes intenses.
Tu es plutôt première ou troisième personne ?
Pour ma trilogie « À la croisée des destins », j’écris à la troisième personne. Néanmoins, je n’ai pas vraiment pris une décision consciente, j’ai simplement commencé comme ça. Peut-être que j’écrirai à la première personne pour un prochain roman.
Je n’ai d’ailleurs pas de préférence lorsque je lis un roman !
Comment crées-tu tes personnages ? Les laisses-tu s’imposer à toi ou les crées-tu en détail avant de commencer à les faire vivre dans ton histoire ?
Les personnages principaux de « À la croisée des destins » ont été à la base de la trilogie. C’est à partir d’eux que j’ai inventé toute l’histoire ! Ils étaient donc déjà très détaillés dès le début, même si j’avoue que leur personnalité s’est affinée au fil de l’histoire.
Quant aux personnages secondaires, c’est l’inverse ; c’est en fonction des situations que je crée tel ou tel personnage, avec un certain physique ou un trait de personnalité.
Comment gères-tu les avis (négatifs ou positifs) ? Mais surtout, les utilises-tu pour améliorer ton histoire ?
Les avis sont très importants pour moi. J’ai, de base, une faible estime de mon travail et de moi-même. Recevoir un avis positif me fait très plaisir et m’encourage à continuer. Par contre, j’ai beaucoup de mal à entendre les avis négatifs. Ce n’est pas de la susceptibilité, mais je suis immédiatement blessé. Je sais que mon travail ne peut pas plaire à tout le monde, et surtout qu’il est loin d’être parfait, mais toutes les remarques me touchent beaucoup.
Cependant, j’essaie toujours d’en tenir compte pour m’améliorer !
Niveau écriture, tu es plutôt écriture au feeling ou alors planning d’écriture ?
Planning d’écriture pour le fil conducteur et l’histoire principale, mais feeling pour les événements secondaires et les petits détails ! Je pense que je ne pourrais pas construire une histoire cohérente si certains points-clé n’étaient pas déterminés à l’avance, mais je crois aussi que le roman perdrait de son étoffe si tout était prévu et si je ne se laissais pas mon instinct guider ma plume….
Tu es plutôt écriture sur ordinateur ou écriture papier/stylo ?
Pour le premier tome de « À la croisée des destins », j’ai tout écrit à la main. Il faut dire qu’à cette époque, je n’avais pas encore d’ordinateur portable. Il a ensuite fallu tout retaper, ce qui prenait beaucoup de temps.
À partir du second tome, j’ai tout de suite écrit au PC pour plus de facilité.
Si tu peux nous en parler, sur quel projet travailles-tu en ce moment ?
Étant donné que le second tome de ma trilogie est sorti le 21 février 2018, je dois à présent m’attaquer au troisième volume. Avec mes études, je n’ai pas le temps de me consacrer à un autre projet mais, une fois que ce dernier opus sera terminé, je pourrai écrire d’autres romans. J’ai plusieurs idées à coucher sur papier. Cependant, je préfère garder le secret pour le moment. 😉
Premier souvenir d’enfance ?
Un Noël avec mon grand-frère, Maxime. Nous avions reçu plein de cadeaux ! C’était génial.
Première qualité ?
L’imagination ! Depuis tout petit, j’écris et j’invente des histoires un peu folles, avec des personnages très différents à chaque fois et un univers imaginaire. Cette imagination a été bénéfique pour moi, lorsque je me sentais seul ou triste.
Premier conseil aux apprentis auteurs ?
Ne baissez jamais les bras ! Les obstacles sont nombreux. Il m’est arrivé à de nombreuses reprises de vouloir baisser les bras. Cependant, si vous croyez en votre roman, persévérez ! Peu d’auteurs très connus ont été soutenus au début. Il suffit parfois de peu pour que tout décolle…
Premiers fans ?
Ma famille, sans hésiter ! Mes frères et ma sÅ“ur, mon papa, ma maman, mes grands-parents… Tous ont lu mon roman et m’encouragent encore maintenant.
Première dédicace ?
Il s’agit en fait de cinq dédicaces, faites au même moment. Lors de la sortie de mon premier roman, j’ai offert un exemplaire à chacun de mes amis correcteurs, qui avaient pris le temps de relire attentivement mon livre et m’avaient donné un avis franc et honnête.
Premier livre ?
« À la croisée des destins – Tome 1 », le premier opus d’une trilogie fantastique, publié aux éditions La Plume et le Parchemin.
Dernier livre lu ?
« Treize », de Seth Patrick
C’est un roman qui se situe entre la science-fiction et le fantastique ; il parle des Revivers, des personnes capables de ramener brièvement les morts à la vie. Le quatrième de couverture m’intriguait beaucoup ! Malheureusement, même si le début m’a beaucoup accroché, je n’ai pas été très satisfait de la fin…
Dernière chanson écoutée ?
Anywhere, de Rita Ora
Oui, je sais, c’est une chanson de fille ! Mais je l’aime bien, c’est comme ça 😛
Dernier coup de gueule ?
J’avoue ne pas m’en rappeler, mais ça ne devait pas être il y a si longtemps ! J’ai un caractère un peu râleur… (Mes proches, si vous passez par-là, profitez-en parce que je ne l’avouerai pas deux fois !)
Dernier achat livresque ?
« Au fond de l’eau », de Paula Hawkins
J’avais tellement adoré « La Fille du train » que je ne pouvais pas passer à côté du nouveau roman de Paula Hawkins ! Je viens seulement de le commencer donc je ne peux pas encore révéler mon avis, mais en tout cas c’est un univers très différent de son premier livre.
Dernier compliment reçu ?
Comme dit plus haut, je n’ai pas une très haute estime de moi, ce qui fait que j’ai tendance immédiatement à oublier les compliments que l’on me fait… Je n’ai donc pas la moindre idée du dernier compliment que j’ai reçu !
Dernier fou rire ?
Avec ma famille, la semaine passée. Nous étions partis en vacances en Provence et nous jouions à un jeu de société (Times up), ce qui nous a bien fait rigoler !
Un animal ?
Je serais un oiseau, car j’ai toujours rêvé de pouvoir voler ! Si je devais choisir parmi tous les oiseaux, je crois que j’opterais pour un oiseau très coloré, comme un perroquet.
Une chanson ?
« Sun is shining », de Axwell et Ingrosso
Je ne sais pas pourquoi, mais cette musique me fait me sentir bien ! Plein de bons souvenirs me reviennent en tête, la joie m’envahit… Bref, cette musique est un peu mon antidépresseur ! 😛
Une ville ?
J’ai eu la chance de pouvoir beaucoup voyager malgré mon jeune âge, et donc de visiter beaucoup de villes très différentes ! Malgré tout, l’une de mes préférées est Budapest, en Hongrie. J’ai adoré les deux parties de la ville, l’une très médiévale et l’autre plus classique. En plus, je suis parti là-bas avec mon amoureuse, donc j’ai de très bons souvenirs de cet endroit !
Si je devais être une ville, je choisirais donc Budapest.
Un pays ?
La Belgique, évidemment ! J’aime beaucoup mon tout petit pays. J’adore sa diversité : ses trois langues nationales, son patrimoine, ses petits villages…
Je suis fier de mon plat pays !
Une saison ?
J’hésite entre le printemps et l’été… Je pense que je choisirais tout de même l’été, pour la chaleur et le soleil.
Une devise ?
« Commence chaque journée comme si elle avait été écrite pour toi. »
Je pense que chacun est acteur de sa vie et que rien n’est déterminé à l’avance. Il ne faut jamais s’avouer vaincu et croire en sa chance !
Une odeur ?
J’attache beaucoup d’importance aux odeurs. Il y en a donc énormément que j’apprécie !
Si je devais choisir, j’opterais pour une odeur florale, qui rappelle le beau temps.
Une couleur ?
Le bleu, tout simplement parce que c’est la couleur que je préfère !
Une fleur ?
J’avoue que je ne m’y connais pas bien en variétés de fleurs… Je vais donc choisir la rose, même si c’est un peu bateau ! Quelle que soit sa couleur, je trouve que la rose est toujours majestueuse.
Une date ?
Je serais le 1er juillet, parce que cette date rime avec vacances, soleil, été, plage, repos, … Vous m’avez compris 😉
Échoué(e) sur une île déserte, je voudrais avoir ?
J’hésite entre un livre et un carnet pour écrire… Le choix est difficile ! Dans les deux cas, ça me permettrait de m’occuper, donc les deux possibilités me conviennent !
One shot préféré (livre en 1 seul tome) ? Pourquoi ?
Hum hum… Difficile comme question ! Il y a énormément de one-shots que j’ai adorés. Je vais donc choisir l’une de mes dernières lectures : « Âmes sÅ“urs » de John Marrs. J’ai trouvé que la configuration de son livre était extraordinaire ! Il m’a vraiment transporté. Je conseille vivement ce récit, qui se situe entre le roman réaliste et la science-fiction.
Saga préférée ? Pourquoi ?
Je lis rarement des sagas, je préfère généralement les one-shots. Je vais donc dire Harry Potter, même si cette lecture remonte à fooooort longtemps !
Héros livresque préféré ? Pourquoi ?
Marcus Goldman, qui est issu des romans de Joël Dicker. J’apprécie ce personnage car je me reconnais un peu en lui.
Héroïne livresque préférée ? Pourquoi ?
Katniss Everdeen, de « Hunger Games ». J’adore son tempérament râleur et têtu ! (un peu comme moi)
Couple livresque préféré ? Pourquoi ?
Paige et Arcturus, dans « Bone Season » de Samantha Shannon. J’adore ce couple car ils sont issus de deux « races » différentes (l’une des humaine, l’autre est… on ne sait pas trop en fait. Extraterrestre ? Divin ? En tout cas, il a la peau dorée !). J’adore les couples un peu spéciaux !
Auteur(e) préféré(e) ? Pourquoi ?
Difficile à dire, à nouveau. Je lis de tout et je choisis au coup de cÅ“ur, non pas forcément en fonction de l’auteur. Si je devais choisir, je dirais Maxime Chattam pour ses thrillers très noirs. Je trouve qu’il décrit parfaitement bien les personnages. J’aime cette écriture un peu analytique et psychologique.
Combien de livres dans votre bibliothèque ?
J’avoue n’avoir jamais compté… J’ai plusieurs bibliothèques dans ma maison, donc à mon avis je dois bien avoir plus de deux-cents livres !
Une vie sans livre, c’est…
Une vie sans échappatoire, sans imaginaire, sans couleur….
Donnez-moi vos 7 mots préférés et expliquez votre choix
1. Famille, car elle occupe une énorme place dans mon cœur
2. Voyage, car j’adore découvrir de nouveaux paysages
3. Lecture, car ça représente mon moment « détente » tant apprécié en fin de journée
4. Nourriture, car manger, c’est trop booooon !
5. Soleil, car j’adore la chaleur et la lumière !
6. Animaux, car ma maison est un vrai zoo et que j’adore ça !
7. Imagination, car c’est ce qui m’a permis de développer l’univers de « À la croisée des destins » 
Livre papier et/ou numérique ? (lecture)
Plutôt livre papier, pour le contact avec le papier, mais ça ne me dérange pas tant que ça de lire en numérique.
Cahier et/ou ordinateur ? (écriture)
Ordinateur, car ça va plus vite !
Musique ou pas ? (lecture)
Surtout pas ! Je suis un homme après tout, je ne peux pas faire deux choses en même temps !
Musique ou pas ? (écriture)
Bon, en fait, il y a une exception à ce que je viens de dire… 😛 Je mets parfois de la musique pour écrire des scènes intenses, car ça me permet de mieux décrire les émotions.
Thé ou café ?
Café sans hésiter ! Je pourrais en boire à toutes les heures…
Matin, après-midi, soir ou nuit ? (lecture)
Soir, avant de dormir, car ça m’apaise ! De toute façon, je n’ai généralement pas le temps de lire à un autre moment.
Matin, après-midi, soir ou nuit ? (écriture)
Ça dépend vraiment de mon humeur, je ne saurais donc vraiment pas donner de réponse !
Bibliothèque, librairie, bouquiniste, brocante ou grande surface ? (achats livresques)
Je suis plutôt petite librairie indépendante, car je trouve que la chaleur de ces endroits est inégalable ! Malgré tout, ça ne me dérange pas d’acheter des livres ailleurs.
Merci Virginie de m’avoir proposé de faire cette interview ! J’ai essayé de répondre de la façon la plus spontanée possible, tout est donc très sincère.
Si vous avez envie d’en découvrir un peu plus sur moi ou sur mon univers, n’hésitez surtout pas à aller faire un tour sur ma page Facebook « À la croisée des destins » ou sur Instagram (voir liens ci-dessous - NDLR) ! Ça me fait toujours très plaisir d’accueillir de nouveaux visiteurs 😊

Instagram


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés