samedi 5 mai 2018

Interview 🎤 Elsa Carat

Interview réalisée le 25 janv. 2018
Bonjour et merci d’accepter de répondre à ces quelques questions

Je suis une maman de 30 ans, j’ai toujours aimé les histoires, en littérature comme au cinéma, et tout particulièrement les comédies romantiques avec des héroïnes au fort tempérament. Puis j’ai imaginé les miennes et me suis lancée dans l'écriture.

Avant d’être édité(e), comment imaginiez-vous votre vie d’auteur(e) ?
J’ai eu la chance de me faire éditer très vite au tout début de ma vie d’auteure donc la question ne s’est pas vraiment posée pour moi…
Dans cette vie d’auteur(e), qu’est-ce que vous préférez ?
J’aime le moment où les personnages commencent à prendre vie, les instants où les doigts courent sur le clavier sans plus pourvoir s’arrêter.
Et que trouvez-vous le plus difficile ?
Quand on est quelqu’un comme moi qui se remets sans arrêt en question, le plus difficile parfois est de se retrouver seule devant son ordinateur et de prendre sur soi pour ne pas avoir envie de tout supprimer dans les moments de doute. Heureusement, ça n’arrive pas tous les jours et quand c’est le cas, je m’oblige à faire une pause, parfois même longue.
Quand avez-vous pris la décision d’écrire votre première histoire ?
J’ai écrit ma première histoire sur un coup de tête. J’étais en congé parental, je lisais beaucoup et puis, je suis tombée un peu par hasard sur un concours d’écriture organisé par une grosse maison d’édition. J’avais besoin d’avoir une activité à moi et le côté « challenge-objectifs » du travail me manquait alors je me suis lancée. Contre toute attente, mon texte a été retenu parmi les trois finalistes et ça a été le déclic !
Être édité(e), rêve ultime ou aboutissement ?
Les deux. C’était un rêve ultime à la base et maintenant que j’y suis, je dirais que j’aspire à pouvoir faire éditer chaque projet que j’entame mais je garde en tête que le monde de l’édition est difficile.
Comment voyez-vous votre avenir d’auteur(e) ?
Je ne me projette pas trop dans l’avenir. J’ai bien conscience que c’est un métier précaire et que rien ne garantit le succès ou l’échec d’un roman. Je continue à écrire ce que j’ai envie d’écrire sans penser au lendemain et si ça plaît tant mieux. Tant que j’aurai cette envie d’écrire, je continuerai de toute façon, peu importe les conditions.
As-tu des rituels avant de te mettre à écrire et pour favoriser ta concentration ?
Pas vraiment de rituels mais des règles que je m’impose. Quand je suis dans une phase d’écriture intense, je m’enferme dans mon bureau sans distraction et ne répond pas au téléphone.
Tu es plutôt première ou troisième personne ?
Première personne.
Comment crées-tu tes personnages ? Les laisses-tu s’imposer à toi ou les crées-tu en détail avant de commencer à les faire vivre dans ton histoire ?
J’ai besoin de connaître un minimum mes personnages avant de commencer à écrire : leur caractère, leurs manies, leurs habitudes mais ensuite, ils peuvent évoluer au fil de l’écriture, des détails viennent s’ajouter et leurs réactions face aux obstacles que je leur fais rencontrer s’imposent à moi.
Comment gères-tu les avis (négatifs ou positifs) ? Mais surtout, les utilises-tu pour améliorer ton histoire ?
Les avis sont difficiles à gérer. Même si je suis toujours très heureuse de recevoir des critiques positives, je les oublie plus facilement alors que les avis négatifs me marquent beaucoup plus. Le tout est de réussir à prendre en compte les critiques qui peuvent nous aider à nous améliorer sans pour autant les laisser nous freiner ou nous bloquer. J’écris sur Wattpad avant de soumettre mes manuscrits à des maisons d’édition et j’utilise les commentaires de mes lectrices pour peaufiner mes textes.
Niveau écriture, tu es plutôt écriture au feeling ou alors planning d’écriture ?
J’aimerais beaucoup savoir respecter un planning et écrire régulièrement mais ce n’est pas du tout le cas en pratique. J’écris au feeling, je n’y arrive pas autrement.
Tu es plutôt écriture sur ordinateur ou écriture papier/stylo ?
Quand je me lance dans un nouveau projet, je prends beaucoup de notes sur papier avant la rédaction à proprement parler mais une fois passé ce stade, je ne dévie plus de mon clavier.
Si tu peux nous en parler, sur quel projet travailles-tu en ce moment ?
Je travaille sur un roman feel-good à trois voix. Celles de trois femmes.
Laure est maman d’une enfant autiste et son mariage n’a pas survécu à cette épreuve. Sophie est une jeune coiffeuse, séductrice, qui commence à se lasser de ses déboires sentimentaux. Quant à Véronique, professeur des écoles à la retraite, elle n’a jamais eu d’enfant et vit seule depuis longtemps.
Elles vont voir leurs destins se croiser au fil de leurs rencontres avec des hommes.
Premier souvenir d’enfance ?
Forcément ma sÅ“ur jumelle avec qui j’ai tout partagé.
Première qualité ?
L’empathie. J’essaie de me mettre à la place des autres et je crois qu’en plus en tant qu’écrivain c’est une qualité importante.
Premier conseil aux apprentis auteurs ?
Persévérez ! Je crois que c’est vraiment la clé. Si c’est une passion, il ne faut jamais lâcher et plus on écrit, plus on progresse.
Premiers fans ?
Une jeune lectrice de Wattpad à qui je dois beaucoup !
Première dédicace ?
Au salon du livre de Paris. C’était impressionnant et génial !
Premier livre ?
« Crazy Love Therapy », une comédie romantique, sortie le 10 Août 2016 chez Lip’s&co.
Dernier livre lu ?
« Tout n’est pas du tout sous contrôle », une comédie policière rafraichissante de Sophie Henrionett.
Dernière chanson écoutée ?
Zombie des Cranberries. On vient d’apprendre le décès brutal de la chanteuse et j’ai réécouté cette chanson.
Dernier coup de gueule ?
Une discussion au sujet des gens soi-disant « trop gentils ». Je ne comprends pas à partir de quel moment dans notre société être gentil est devenu un défaut et non une qualité. Ça me met hors de moi lorsque l’on dit à des enfants ou des personnes qu’elles doivent s’endurcir. Pourquoi ce ne serait pas aux autres de s’adoucir ? Et pourquoi quelqu’un de gentil avec de l’empathie serait moins compétent qu’un autre dans le travail ?
Bref, ça m’agace 😊 !
Dernier achat livresque ?
« La malédiction de la zone de confort » de Marianne Lévy.
Dernier compliment reçu ?
Sur Wattpad : « Continues, tu es faite pour ça ! ». Le plus beau compliment qu’on puisse me faire !
Dernier fou rire ?
En soirée avec mes meilleures amies. Je ne saurais même plus dire ce qui nous a fait rire mais nos échanges se terminent très souvent en fou-rires !
Un animal ?
Un papillon pour sa beauté.
Une chanson ?
Ta chance de J.J. Goldman pour le message d’espoir.
Une ville ?
Paris (capitale de l’amour, de la mode…)
Un pays ?
La France (parce que je suis un peu chauvine)
Une saison ?
Été, évidemment !
Une devise ?
Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve une réalité.
Une odeur ?
L’herbe fraîchement coupée
Une couleur ?
Corail, parce que j’aime bien le nom et que ça donne la pêche.
Une fleur ?
Lilas, pour sa couleur et sa délicatesse.
Une date ?
Le 15 mars prochain parce que c’est la sortie de mon prochain roman « Nos rendez-vous manqués » en librairie et que je suis très impatiente de le faire découvrir !
Échoué(e) sur une île déserte, je voudrais avoir ?
De quoi écrire. Le meilleur moyen pour passer le temps.
One shot préféré (livre en 1 seul tome) ? Pourquoi ?
« Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie » de Virginie Grimaldi parce que j’aime beaucoup la plume de l’auteur et que le livre m’a fait passer du rire aux larmes alors que je ne m’y attendais pas du tout !
Saga préférée ? Pourquoi ?
« The Book of Ivy ». J’aime beaucoup aussi la littérature jeunesse et j’ai beaucoup aimé l’univers original et les personnages très attachants.
Héros livresque préféré ? Pourquoi ?
Colin dans « Le théorème des Katherine » de John Green parce que c’est un antihéros hyper attachant, drôle et un peu névrosé qui m’a fait beaucoup rire et émue aussi.
Héroïne livresque préférée ? Pourquoi ?
Bridget Jones. Parce que ça reste une héroïne très moderne et très touchante.
Couple livresque préféré ? Pourquoi ?
Jamie Sullivan et Landon Carter dans « À tout jamais » de Nicholas Sparks parce que leur histoire est super belle (même si dramatique) et racontée tout en pudeur et retenue.
Auteur(e) préféré(e) ? Pourquoi ?
Marie Vareille ! Parce que j’ai trouvé son livre « Je peux très bien me passer de toi » génial et que je me suis dit : j’aimerais bien avoir écrit ça, également parce que c’est une auteure française et qu’elle écrit aussi bien en romance qu’en jeunesse. J’ai beaucoup d’admiration pour son parcours et son autodérision sur sa chaîne YouTube !
Combien de livres dans votre bibliothèque ?
60-70 environ, plus tout ceux sur ma liseuse !
Une vie sans livre, c’est…
Triste !
Donnez-moi vos 7 mots préférés et expliquez votre choix
1. Passion
2. Littérature
3. Espérance
4. Dépaysement
5. Éphémère
6. Inexorable
7. Étincelle
Je trouve que certains d’entre eux ont une belle sonorité comme (Éphémère, Étincelle, Espérance…) et puis j’ai choisi les autres (littérature, passion, dépaysement…) pour leur sens et parce qu’ils englobent beaucoup d’autres mots.

Livre papier et/ou numérique ? (lecture)
Les deux. Je lis beaucoup alors le numérique a un avantage pratique pour les finances et la place dans la bibliothèque mais je reste très attachée au papier et mes coups de cœur trouvent une place chez moi.
Cahier et/ou ordinateur ? (écriture)
Les deux : cahier pour les notes et ordi pour la rédaction.
Musique ou pas ? (lecture)
Non, je préfère être concentrée.
Musique ou pas ? (écriture)
Non, toujours pas, pour les mêmes raisons 😊
Thé ou café ?
Thé
Matin, après-midi, soir ou nuit ? (lecture)
Dès que j’ai le temps.
Matin, après-midi, soir ou nuit ? (écriture)
Pareil, dès que je peux et que je sens que l’envie est là.
Bibliothèque, librairie, bouquiniste, brocante ou grande surface ? (achats livresques)
Un peu de tout ça !
Le dernier mot est pour toi…
Merci Virginie de m’avoir accordée un peu de ton temps. J’ai pris beaucoup de plaisir à répondre à tes questions.


Page Facebook


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés