samedi 19 mai 2018

Interview đŸŽ€ Avril Rose

Interview réalisée le 04 févr. 2018
Bonjour et merci d’accepter de rĂ©pondre Ă  ces quelques questions
Merci à toi pour cette initiative, je suis trÚs touchée !

Je suis mariĂ©e, j’ai deux enfants et un bouli (bouledogue français) vient de nous rejoindre.
J’ai commencĂ© Ă  Ă©crire dĂ©but 2015 parce que j’avais envie de m’Ă©chapper de mon quotidien stressant et intense (je suis juriste-fiscaliste, c’est un boulot trĂšs riche mais aussi trĂšs prenant).
Que dire d’autre ? Que je suis une vraie fille : j’adore le shopping, les potins, le maquillage, et mon lisseur est mon meilleur ami 😉
 
Avant d’ĂȘtre Ă©ditĂ©(e), comment imaginiez-vous votre vie d’auteur(e) ?
Je ne l’imaginais pas vraiment.
J’ai Ă©crit mon premier manuscrit dĂ©but 2015 pour participer Ă  un concours. J’ai attendu les rĂ©sultats et en dĂ©cembre j’ai appris qu’il n’y aurait aucun laurĂ©at. Ma rĂ©solution de l’annĂ©e 2016 Ă©tait de faire connaĂźtre ce roman, histoire qu’il ne dorme pas inutilement sur le disque dur interne de mon MacBook. J’ai d’abord pensĂ© Ă  Wattpad. Sauf que j’Ă©tais nulle, mais nulle, et que je ne savais pas comment me faire connaĂźtre !
J’ai mis de cĂŽtĂ© ma bonne rĂ©solution pendant quelques mois et j’ai envoyĂ© mon manuscrit Ă  trois maisons d’Ă©ditions en mĂȘme temps, sans trop y croire. Je ne vous raconte pas ma surprise lorsque j’ai reçu un mail des Éditions Addictives ! J’ai d’abord cru Ă  un fake !
Dans cette vie d’auteur(e), qu’est-ce que vous prĂ©fĂ©rez ?
Sans hĂ©sitation, ce que je prĂ©fĂšre, c’est Ă©changer avec les lectrices et les auteures. Je mets volontairement ces termes au fĂ©minin car je n’ai pas encore eu l’occasion de discuter avec un lecteur ou un auteur de romance.
J’adore Ă©galement le temps passĂ© Ă  crĂ©er une histoire, Ă  l’Ă©crire, Ă  la rĂ©flĂ©chir encore et encore. Quand je suis dans cette phase, je kiffe les trajets en voiture : je « travaille » sur mes personnages Ă  voix haute (je fais peur, lĂ  ?) et je m’endors en imaginant une suite Ă  ma derniĂšre scĂšne.
Et que trouvez-vous le plus difficile ?
Le travail de correction. C’est une corvĂ©e pour moi. Lorsque j’envoie le manuscrit Ă  mes Ă©ditrices, je passe Ă  autre chose alors j’ai dĂ» mal Ă  revenir dessus, Ă  m’atteler aux corrections. En plus, j’en ai toujours des tas !
Quand avez-vous pris la dĂ©cision d’Ă©crire votre premiĂšre histoire ?
DĂ©but 2015. J’aime les challenges. Je n’en avais pas Ă  l’Ă©poque alors je m’en suis crĂ©Ă© un !
Être Ă©ditĂ©(e), rĂȘve ultime ou aboutissement ?
J’ai le droit de rĂ©pondre « les deux ! » ?
Comment voyez-vous votre avenir d’auteur(e) ?
J’aimerais continuer Ă  Ă©crire, mais aller dans des genres oĂč l’on ne m’attend pas.
As-tu des rituels avant de te mettre Ă  Ă©crire et pour favoriser ta concentration ?
Non, je n’ai pas de rituel. Je peux Ă©crire le matin comme le soir, avec la tĂ©lĂ© allumĂ©e ou dans un silence total.
Tu es plutĂŽt premiĂšre ou troisiĂšme personne ?
PremiĂšre.
Comment crĂ©es-tu tes personnage ? Les laisses-tu s’imposer Ă  toi ou les crĂ©es-tu en dĂ©tail avant de commencer Ă  les faire vivre dans ton histoire ?
J’ai plutĂŽt tendance Ă  les laisser s’imposer Ă  moi. J’aime crĂ©er au fur et Ă  mesure plutĂŽt que de mettre en place un cadre. Je dis ça mais pour mon 3Ăšme roman, j’ai fait une trame, une grande premiĂšre pour moi !
Comment gÚres-tu les avis (négatifs ou positifs) ? Mais surtout, les utilises-tu pour améliorer ton histoire ?
En gĂ©nĂ©ral, je gĂšre bien les avis nĂ©gatifs. Ta question m’a fait sourire car justement, j’en ai eu deux ou trois similaires sur Challenge Me dans la version ebook : on me disait que l’histoire se terminait trop vite. Avec mes Ă©ditrices, nous avons dĂ©cidĂ© d’en tenir compte et d’approfondir la fin du roman. VoilĂ , je trouve qu’il y a des critiques constructives et je fais en sorte d’en tenir compte.
Il y a aussi des retours nĂ©gatifs, ceux que j’appelle des « c’est comme ça, on ne peut pas plaire Ă  tout le monde ». Je me souviens d’une lectrice qui n’a pas aimĂ© Coffee, Sex & Law. C’est une affaire de goĂ»t, je respecte complĂštement.
Par contre, j’ai beaucoup de mal avec les critiques malveillantes. C’est plus fort que moi, ça m’atteint, ça me blesse.
Quant aux avis positifs, ils me font beaucoup de bien, ils me rassurent. Je n’assume pas encore totalement d’ĂȘtre auteure.
Niveau Ă©criture, tu es plutĂŽt Ă©criture au feeling ou alors planning d’Ă©criture ?
Je suis plutĂŽt feeling. Je ne fais pas de planning. Le seul moment oĂč j’essaie de mettre en place une date butoire, c’est pour rendre mes corrections Ă  ma M.E.
Tu es plutĂŽt Ă©criture sur ordinateur ou Ă©criture papier/stylo ?
Ordinateur.
Mais je prends pas mal de notes dans un carnet spécialement dédié à cela.
Si tu peux nous en parler, sur quel projet travailles-tu en ce moment ?
J’ai terminĂ© mon 3Ăšme roman la semaine derniĂšre. J’ai dĂ©cidĂ© de parler de sujets difficiles : violences conjugales et milieu carcĂ©ral. Je ne peux pas en dire plus pour l’instant 😉
Mais c’est un virage Ă  180° aprĂšs mes deux premiers romans feel-good !
Premier souvenir d’enfance ?
La cour de l’immeuble oĂč vivait ma grand-mĂšre. Ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais rien !
PremiÚre qualité ?
L’obstination. C’est une qualitĂ©, parce que je ne lĂąche jamais rien, je vais toujours au bout des choses. Mais ça me pourrit aussi la vie, parfois. J’aimerais savoir lĂącher prise…
Premier conseil aux apprentis auteurs ?
Prendre son temps. Pour relire, corriger, améliorer.
Premiers fans ?
Ma mĂšre et mes copines !
PremiÚre dédicace ?
Au Salon du Livre de Paris, le 17 mars ! Quand j’y pense, je ris, je tremble, j’ai hĂąte, j’ai peur, je doute, je trĂ©pigne. Tout ça Ă  la fois !
Premier livre ?
Aucune idĂ©e, mais dĂšs que j’ai su lire, mon rituel du soir Ă©tait de lire quelques pages dans mon lit. Ce rituel ne m’a pas quittĂ©. MĂȘme lorsque je rentre Ă  4 heures du mat’, je prends toujours un bouquin avant d’Ă©teindre !
Dernier livre lu ?
Un polar d’un auteur islandais, Arnaldur IndriĂ°ason. Sans doute parce que j’ai une affection particuliĂšre pour l’Islande.
DerniÚre chanson écoutée ?
Ghost girl, de Telepopmusik.
Dernier coup de gueule ?
J’ai dit « NON » Ă  quelqu’un. Je me suis affirmĂ©e et j’ai dit tout le mal que j’en pensais, avec tact mais fermetĂ©. Pas facile pour moi qui n’aime pas faire de vagues.
Si vous avez le mĂȘme problĂšme, j’ai un bouquin Ă  vous conseiller, n’hĂ©sitez pas Ă  me le demander, il a marchĂ© du tonnerre sur moi !
Dernier achat livresque ?
Orgueil et prĂ©jugĂ©s de Jane Austen. Je ne l’ai jamais lu. Je suis en plein dedans et j’adore !!!
Dernier compliment reçu ?
« T’es trop jolie ! ». Un compliment de ma fille de 4 ans. Toute femme portant du rouge Ă  lĂšvres rouge mat a le droit Ă  ce compliment 😉
Dernier fou rire ?
Notre chiot a interdiction de monter l’escalier. Nous avions un couple d’amis Ă  la maison avec un bĂ©bĂ© de 18 mois.
Le bébé monte sur la premiÚre marche.
Notre chiot a grimpé sur la premiÚre marche lui aussi.
J’ai dit d’un ton ferme « DES-CENDS ».
Le bĂ©bĂ© est descendu, le regard apeurĂ©…
Le chiot, lui, n’a pas bougĂ© !!
Un animal ?
Un poisson rouge. J’oublie tout au bout de trois secondes. Donc je suis la reine du post-it et des listes.
Une chanson ?
City of Stars – La La Land.
Ce film a Ă©tĂ© une rĂ©vĂ©lation pour moi. Je n’en dis pas plus car je risque de spoiler sinon !
Une ville ?
Une seule ? Allez, puisqu’il faut choisir, ce sera Lyon. Parce qu’on a de la famille et des amis trĂšs proches lĂ -bas et qu’Ă  chaque fois qu’on y va, on meurt d’envie d’y rester.
Un pays ?
L’Islande. J’adore ce pays. Je compte y retourner. Peut-ĂȘtre Ă  l’Ă©tĂ© 2019.
Une saison ?
L’Ă©tĂ©. J’aime la chaleur et les longues soirĂ©es d’Ă©tĂ©. Le mois de janvier a Ă©tĂ© une vĂ©ritable torture.
Une devise ?
« Il n’y a pas de hasard. » Parce qu’il n’y a pas de hasard.
Une odeur ?
L’odeur du pain grillĂ©. Celle qui rĂ©ussit Ă  me faire lever.
Une couleur ?
Le bleu. J’en ai plein ma garde-robe.
Une fleur ?
Le gerbera. J’en achĂšte souvent, parfois des jaunes, souvent des roses.
Une date ?
Le 2 juillet. Je ne dirai pas l’annĂ©e parce que ça pourrait heurter les plus sensibles.
Le jour oĂč j’ai dĂ©crochĂ© mon permis de voiture. Le jour oĂč je me suis sentie indĂ©pendante. Je pouvais aller oĂč je voulais, quand je voulais. Le Saint Graal.
ÉchouĂ©(e) sur une Ăźle dĂ©serte, je voudrais avoir ?
Ryan Gosling.
One shot préféré (livre en 1 seul tome) ? Pourquoi ?
Jane Eyre. Ce que c’est romantique…
Saga préférée ? Pourquoi ?
Twilight. Parce que j’ai toujours Ă©tĂ© fascinĂ©e par les vampires. Fan du film Dracula (avec Gary Oldman), j’ai succombĂ© Ă  la plume d’Anne Rice Ă  la fin de mon adolescence. Et j’avoue, je regardais Buffy contre les Vampires.
Twilight, c’Ă©tait fait pour moi !! J’ai adorĂ© la combinaison de ces crĂ©atures fantastiques avec la romance.
Héros livresque préféré ? Pourquoi ?
Four (4), de Divergente. Quel fantasme, ce hĂ©ros ! Et l’homme qui l’incarne au grand Ă©cran est juste « wahou » !!
Héroïne livresque préférée ? Pourquoi ?
Julie, dans « Demain j’arrĂȘte », de Gilles Legardinier. Elle m’a fait mourir de rire.
Couple livresque préféré ? Pourquoi ?
J’ai Ă©crit une romance alors que je n’en lisais pas. J’ignorais mĂȘme qu’il y avait autant d’ouvrages dans ce genre littĂ©raire (je devais probablement vivre sur une autre planĂšte) !
Lorsque j’ai fini Challenge Me (qui s’appelait alors « pas Ă  pas »), j’ai eu envie de comparer ma prose Ă  un roman publiĂ©. Je suis tombĂ©e par hasard sur Emily Blaine avec Dear You et j’ai Ă©tĂ© marquĂ©e par Andrew et Kathleen. Ils resteront ancrĂ©s dans ma mĂ©moire, je crois, ces deux-lĂ . Ils y ont une place particuliĂšre.
J’ai enchaĂźnĂ© avec Hardin et Tessa, de After. Un autre style, auquel j’ai grave accrochĂ© pour le tome 1. Moins pour la suite.
Et puis, il y a Ă©videmment Ana et Christian. Quoi qu’on en dise, quoi qu’on en pense, ce couple a rĂ©volutionnĂ© la place de la romance en France.
Auteur(e) préféré(e) ? Pourquoi ?
Mes préférences évoluent au fur et à mesure de mes lectures et de mes découvertes.
En ce moment, je suis trÚs AgnÚs Martin-Lugand et Angélique Barbérat.
La premiĂšre m’a touchĂ©e par l’histoire de cette femme endeuillĂ©e (« les gens heureux lisent et boivent du cafĂ© »), la seconde par son roman sur les violences conjugales (« l’instant prĂ©cis oĂč les destins s’entremĂȘlent »). Je l’ai lu juste aprĂšs avoir terminĂ© la trame du mien (quand je vous dis qu’il n’y a pas de hasard !!!)
Combien de livres dans votre bibliothĂšque ?
Je ne sais pas. Peut-ĂȘtre 200, sans compter les B.D...
Une vie sans livre, c’est…
Une vie sans sommeil ! J’ai besoin de lire pour m’apaiser et m’endormir.
Donnez-moi vos 7 mots préférés et expliquez votre choix
1. Bonheur (je travaille beaucoup lĂ -dessus en ce moment. Qu’est-ce qui nous rend vraiment heureux dans la vie ? J’adore lire le Flow Magazine. C’est une source incroyable de questionnements et d’introspection…)
2. Conscience (j’aurais dĂ» Ă©crire « pleine conscience ». Parce que dans cette vie de dingue qu’on mĂšne tambour battant, on a tendance Ă  faire les choses parce qu’il faut les faire, sans vraiment les apprĂ©cier, sans ĂȘtre connectĂ© Ă  l’instant prĂ©sent. Je m’efforce de vivre chaque moment en pleine conscience. Ça commence dĂšs le matin : je me douche en pensant Ă  l’eau qui coule, et non Ă  ce que je dois faire dans la matinĂ©e. Ça paraĂźt idiot mais je parie que vous aussi, quand vous vous douchez, vous faites le planning de votre journĂ©e ! La pleine conscience, c’est surtout important pour mes enfants. Quand j’ai rĂ©alisĂ© que parfois, je faisais le cĂąlin du soir en pensant Ă  la lessive que je devais aller Ă©tendre, j’ai dis STOP)
3. Rires (j’adore rire. Je ris beaucoup, mais moins qu’avant, et ça, ça m’embĂȘte).
4. Partir (j’adore voyager. Pas assez Ă  mon goĂ»t mais je reviens toujours avec l’envie de repartir).
5. Sieste (mon kif du week-end)
6. Projets (j’ai toujours plein de projets dans la tĂȘte. J’en ai besoin, question de motivation. Ne pas en avoir me rend dingue)
7. Aimer (parce qu’il n’y a que ça de vrai).
Livre papier et/ou numérique ? (lecture)
Les deux.
Cahier et/ou ordinateur ? (Ă©criture)
Ordinateur. Parce que j’Ă©cris, j’efface, je dĂ©place. On ne peut pas faire ça avec un cahier.
Musique ou pas ? (lecture)
Non. Je ne peux pas lire avec un fond musical. Impossible !
Musique ou pas ? (Ă©criture)
Non, je peux Ă©crire avec la tĂ©lĂ©, mais avec la musique je n’y arrive pas ! VoilĂ , je crois qu’on peut dire que chez moi, musique et livre ne font pas bon mĂ©nage !
Thé ou café ?
Thé le matin. Café la journée.
Matin, aprĂšs-midi, soir ou nuit ? (lecture)
Le soir. Sauf le week-end, je trouve parfois un crĂ©neau pour lire l’aprĂšs-midi, pendant la sieste de ma fille.
Matin, aprĂšs-midi, soir ou nuit ? (Ă©criture)
Le soir majoritairement. Le matin, c’est rĂ©servĂ© aux dimanches. Je bosse Ă  plein temps donc je n’ai pas d’autres moments dispos mais si je pouvais, j’Ă©crirais toute la journĂ©e !
BibliothĂšque, librairie, bouquiniste, brocante ou grande surface ? (achats livresques)
La librairie du coin ou Amazon pour les ebooks.
Le dernier mot est pour toi…
J’ai Ă©crit pour vous faire voyager, au sens propre comme au figurĂ©. J’espĂšre de tout cƓur avoir rĂ©ussi ce challenge.
Merci Ă  vous tous de nous permettre, Ă  nous auteur(e)s, de nous accomplir.
Et le contact est ce qui m’est le plus cher. Alors n’hĂ©sitez pas Ă  me contacter pour me faire part de vos impressions sur l’un de mes romans ou juste pour discuter !

Instagram
Page Facebook

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés