mercredi 2 mai 2018

Interview 🎤 Maddie D.

Interview réalisée le 21 janv. 2018
Bonjour et merci d’accepter de répondre à ces quelques questions
Merci beaucoup de me les avoir envoyées ! 




Maman, auteure. Pas tout de seule dans ma tête.
Avant d’être édité(e), comment imaginiez-vous votre vie d’auteur(e) ?
Avant d’être auto éditée, puis éditée, je n’imaginais pas du tout que je serai auteur. J’étais à la maison, avec mes enfants, mon compagnon… Quand j’ai commencé à auto éditer mes livres, je ne pensais pas qu’un éditeur me remarquerait. À vrai dire, ce que je voulais, c’était raconter des histoires et je ne voyais pas plus loin que ça.
Dans cette vie d’auteur(e), qu’est-ce que vous préférez ?
Justement, raconter des histoires, partager un peu de ce que j’ai dans la tête et Dieu sait si c’est le bazar, là-dedans !
Et que trouvez-vous le plus difficile ?
Il n’y a pas vraiment de choses que je trouve difficile. Peut-être les tous premiers chapitres de chaque livre. Ou ces moments où je me dis que mon chapitre est trop nul. Ou le fait que, dans ces moments où j’écris, je suis face à moi-même.
Quand avez-vous pris la décision d’écrire votre première histoire ?
Un soir de 31 décembre, il y a trois ans. J’étais au téléphone avec ma meilleure amie et de fil en aiguille (et aidée par deux verres de champagne) j’ai dit quelque chose comme « Chiche que moi aussi j’écris une histoire ».
Être édité(e), rêve ultime ou aboutissement ?
Ni l’un, ni l’autre. Comme je suis auteur Hybride avant tout, je dirais que c’est une autre corde à mon arc.
Comment voyez-vous votre avenir d’auteur(e) ?
Si je pouvais continuer comme c’est déjà, je crois que je serais heureuse. Bien entendu, si mes histoires arrivent à toucher encore plus de lectrices, je ne dis pas non !
As-tu des rituels avant de te mettre à écrire et pour favoriser ta concentration ?
Un café, une cigarette. Ma petite lampe de bureau et ma playlist.
Tu es plutôt première ou troisième personne ?
J’aime beaucoup la première personne. J’ai déjà écrit à la troisième personne et je trouve que la première personne me laisse plus de liberté.
Comment crées-tu tes personnage ? Les laisses-tu s’imposer à toi ou les crées-tu en détail avant de commencer à les faire vivre dans ton histoire ?
Ils me parlent. Je sais que ça fait un peu schizo, mais avant d’écrire une histoire, les persos s’invitent dans ma tête, ils s’imposent. Parfois, c’est un peu dérangeant, surtout lorsque je suis sur la fin d’une autre histoire. Dans ce cas, j’ai juste envie de crier « chacun son tour », mais je crois qu’on me regarderait de travers si je le faisais en public.
Comment gères-tu les avis (négatifs ou positifs) ? Mais surtout, les utilises-tu pour améliorer ton histoire ?
Ah, les avis… vaste sujet. J’aime beaucoup les retours positifs des lectrices. Ils sont tout mignons et parfois, me touchent directement au cÅ“ur. Lorsque les retours sont négatifs, c’est un peu plus compliqué. Déjà, parce qu’il faut arriver à ne pas tout prendre pour soi, trier les avis négatifs qui sont constructifs et ceux qui sont juste destructeurs. Ceux-là me faisaient du mal au début et puis très vite, on arrive à relativiser et ils finissent par nous glisser dessus. Les constructifs, eux j’ai tendance à les voir d’un bon Å“il. Il m’aident à mettre le doigt là où j’ai pêché et je m’en sers pour m’améliorer dans mon prochain livre. En somme, les avis positifs comme négatifs sont bons à prendre. Les uns parce qu’ils mettent du baume au cÅ“ur, les autres parce qu’ils contribuent à faire mieux la fois suivante.
Niveau écriture, tu es plutôt écriture au feeling ou alors planning d’écriture ?
Un mélange des deux. J’ai essayé le planning et… bon… n’étant pas quelqu’un de très organisée, ça a très vite été du gros n’importe quoi. En gros, maintenant, je trace grosso modo les grandes lignes de l’histoire. Et ça se résume souvent à « bon alors au début y’aura ça, au milieu je pourrais faire ce truc, rajouter une pincée de ça, faire intervenir cette épreuve et à la fin… ben ,ils finissent ensemble. »
Une fois que j’ai ça, je laisse parler les persos.
Tu es plutôt écriture sur ordinateur ou écriture papier/stylo ?
Ça dépend des fois. Lorsque l’ordi me ressors par les trous de nez, j’écris sur des feuilles volantes, puis après c’est une peu la m**** parce qu’il faut tour transcrire sur Word. Sinon, le reste du temps, je suis sur ordi mais j’ai toujours une tonne de carnets et de stylos à portée de main pour noter des idées, des phrases qui me plaisent, de même que j’ai une cargaison de post-it pas loin, prêt à recevoir, au moment où ça vient de m’apparaître, un moment clé dans mon intrigue, un prénom, un détail auquel je viens juste de penser…
Si tu peux nous en parler, sur quel projet travailles-tu en ce moment ?
En ce moment, je travaille sur le tome 2 de Sunshine. Le tome 1 sort le 30 janvier et sera publié par Montlake Romance.
Premier souvenir d’enfance ?
Houlà, ça remonte ! Ma cousine et moi en train de jouer dans un tas de charbon, pile après que ma mère nous ait douchées et habillées.
Première qualité ?
Mes amis disent que je suis généreuse. Personnellement, la qualité première qui me vient en tête c’est : « a toujours une connerie à dire ».
Premier conseil aux apprentis auteurs ?
Lisez, lisez, lisez, lisez. Je crois que c’est super important. À mon sens, ça permet de voir comment les histoires s’articulent et ça permet aussi d’aiguiser l’inspiration. Par exemple, se dire que lorsque l’auteur du livre a fit faire un tour de manège à ses héros, nous on aurait fait autrement. Peut-être que seul l’un des héros aurait été à la fête foraine. Du coup, dans cet intervalle, que ce serait-il passé avec l’autre personnage ? Du coup, est-ce que ce ne serait pas cette histoire-là, celle qui est située dans l’intervalle, qu’on aimerait raconter ?
Premiers fans ?
Ma meilleure amie, et puis Annabelle aussi, elle me suivent toutes deux depuis le départ.
Première dédicace ?
À ma tante. Elle était venue en gironde, où j’habitais à l’époque et elle a voulu un de mes livres, à condition que je lui fasse un petit grigri à l’intérieur. C’était vraiment super impressionnant, je ne savais absolument pas quoi mettre dans une dédicace et surtout, je n’arrivais pas à croire que j’allais faire une dédicace.
Premier livre ?
Un super héros sinon rien.

Dernier livre lu ?
DEITY, le T3 de Covenant, une série Romance Fantastique de Jennifer L. Armentrout. J’ai découvert cette série grâce à une amie très chère et elle me l’a tellement bien vendue que j’ai craqué. Et franchement, je ne regrette pas. Pour le moment, j’en suis au 3e tome sur 6 en 4 jours et chaque tome fait plus de 300 pages. C’est dire si je suis à fond dans l’histoire !
Dernière chanson écoutée ?
James Bay, Let It Go.
Dernier coup de gueule ?
Hier. Heureusement, il y avait du chocolat pas loin.
Dernier achat livresque ?
Hier, le T3 de Covenant de Jennifer L. Armentrout.
Dernier compliment reçu ?
Aujourd’hui, pour mon dernier livre en auto édition.
Dernier fou rire ?
Ce soir, à cause de ma fille de 14 ans. Elle a un humour de dingue et à chaque fois, on rigole beaucoup.

Un animal ?
Le chat
Une chanson ?
Walking On The Moon de The Police
Une ville ?
San Francisco
Un pays ?
L’Écosse
Une saison ?
Le printemps
Une devise ?
L’échec est le fondement de la réussite (Lao Tseu)
Une odeur ?
Quelque chose de floral
Une couleur ?
Le violet
Une fleur ?
Le Lys Oriental
Une date ?
31/10/2000. Le jour où ma vie a changé ( J’ai rencontré mon amoureux)
Échoué(e) sur une île déserte, je voudrais avoir ?
Euh… Internet ? Nan. Des livres. Et un couteau suisse. C’est fou ce que MacGuiver faisait avec un couteau suisse.


L'auteur n'a pas répondu aux questions
Donnez-moi vos 7 mots préférés et expliquez votre choix
L'auteur n'a pas répondu à la question

L'auteur n'a pas répondu aux questions
Le dernier mot est pour toi…
L'auteur n'a pas répondu




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés