mercredi 27 janvier 2016

L'interview de Kristen Rivers



Merci à toi, surtout
J'ai d'abord commencé à écrire des billets d'humour sur des choses de tous les jours, d'abord envoyés à des amis. Puis, de fil en aiguille, l'envie m'est venue d'écrire des histoires plus longues. Il faut croire que je suis bavarde ☺
Je n'ai pas vraiment de genre favori. Je dirais la romance, car j'aime qu'on me fasse rêver, mais elle peut prendre n'importe quelle forme : contemporaine, paranormale… J'ai besoin de m'évader, donc je vais plus facilement lire des histoires qui se passent loin, dans d'autres pays, afin de découvrir de nouveaux univers.
Paradoxalement, j'adore le genre zombie, bien gore. C'est très loin de mon univers habituel.
Cela dépend. Il m'arrive d'avoir une idée qui me vient d'un événement vécu. Homeless m'est venu en voyant une dame apporter une tasse de café à un SDF dans la rue. L'histoire s'est tout de suite mis en place dans ma tête, et je me suis mise à l'écrire de suite.
Pour d'autres romans, c'est plus compliqué. Par exemple, là, j'écris une comédie romantique qui comporte des sauts dans le temps. J'ai été obligée de faire d'abord un plan détaillé de l'histoire avant de me mettre à écrire afin de ne pas me perdre ☺
À la première, que ce soit pour écrire ou pour lire.
Il y en a tellement, que je peine à les mettre sur une liste ! Je dirais Kristan Higgins, Arthur Conan Doyle, Gabriel Garcia Marquez, Louis Stevenson et Stephenie Meyer. Et pour ce qui est des auteurs francophones, j'adore Nathalie Charlier, qui est aussi ma bêta-lectrice, et ma muse. Sophie Jomain, Emily Blaine ou Christy Saubesty sont, avec Nathalie, mes auteurs préférés en romance française.
Pour finir, Ayerdhal garde une place de choix dans mon cœur, mais c'est un tout autre genre.

Je pense que ce qui le rend crédible, c'est le regard du lecteur. Il faut qu'il puisse s'identifier avec lui, voir l'humain qui se cache derrière le personnage.
J'écris d'abord pour moi-même, car j'y prends beaucoup de plaisir, tout simplement ☺ Et si je parviens à toucher d'autres personnes, alors j'en suis profondément heureuse.
Oui, les avis négatifs peuvent parfois être utiles. Ils nous aident à comprendre ce qui peut « clocher » et peuvent nous permettre de nous améliorer. Dénigrer les commentaires négatifs n'est pas une attitude constructive.
Bien sûr, les avis positifs sont utiles aussi. Ce sont eux qui me donnent l'élan pour écrire. Il n'y a rien de plus gratifiant que de savoir que l'on a fait plaisir à quelqu'un.
Absolument. Je les partage d'abord avec mon homme. C'est quelqu'un d'honnête, et je sais que je peux compter sur lui.
Ensuite, je travaille beaucoup avec ma bêta-lectrice. Nous parlons ensemble de nos projets, et nous relisons chacune les manuscrits de l'autre. C'est une étape essentielle.
Oui, j'essaie de m'imposer une discipline, car je suis quelqu'un d'assez dispersé naturellement.
D'abord, il me faut du thé ou du café. Je dors peu, donc la caféine m'est vraiment… vitale ☺ Ensuite, j'aime avoir de la musique, car elle m'aide à m'évader, à me projeter dans mes histoires.

Je ne travaille jamais sur papier, je ne sais pas pourquoi ☺ Je travaille uniquement sur écran. J'écris, puis je relis de nombreuses fois mon texte. Je le corrige à l'aide d'un correcteur, je traque les répétitions… Ensuite, je l'envoie à ma bêta-lectrice et nous voyons ensemble comment l'améliorer. Le temps de relecture/correction demeure plus long que le temps d'écriture. En réalité, je souffre de dyslexie, raison pour laquelle j'attache une importance vitale aux corrections.
J'ai déjà travaillé avec une maison d'édition à compte d'éditeur, mais c'était sous un autre nom. Je suis, depuis, éprise de liberté. J'écris mes textes et les édite moi-même, par choix. Mais qui sait, peut-être changerais-je de méthode un jour…
Actuellement, je travaille sur une comédie romantique sur le thème de Noël. Elle est assez difficile à écrire, car c'est une période qui comporte pour moi des souvenirs sombres, mais paradoxalement, ça me fait du bien de voir ces fêtes sous les yeux de mes personnages.
Tout d'abord, merci à toi d'avoir pensé à moi. C'est vraiment adorable de ta part, et tes questions étaient intéressantes.
Merci également à ceux qui liront ces quelques lignes. Sans vous, rien de tout ceci n'existerait. Je vous envoie de gros bisous !

https://www.facebook.com/laba.nane.9

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire