samedi 1 mars 2014

L'interview de Sharon Kena


Bonjour et merci d’accepter de répondre à ces quelques questions
Tout le plaisir est pour moi :)

Comment as-tu commencé à écrire? Qui te lisait au début ?
J'ai commencé au collège. Je m'imaginais des histoires le soir avant de m'endormir, puis j'ai décidé de les mettre sur papier. Je ne les faisais lire à personne, et j'ai fini par tout jeter.
J'ai recommencé ensuite sur l'ordinateur, après avoir lu un roman dont la fin ne m'a pas plu. Au début, je ne laissais personne lire, puis j'ai donné mes romans à ma sœur et à mon mari.

Quel est ton genre favori ?
Je suis une adepte de romance en tout genre, mais j'ai une grosse préférence pour la romance paranormale.

Quel est ton processus créatif ? Qu’arrive-t-il avant que tu ne t’asseyes à écrire ?
Je note mes idées sur papier, mais ne fais plus de plans depuis longtemps. Je ne les suis jamais. C'est un peu au feeling, à l'envie du moment.

À quelle personne es-tu le plus à l’aise : à la première ou à la troisième personne ?
J'écris plus souvent à la troisième personne, mais j'ai déjà essayé à la première. J'aime bien les deux, en fait, mais à la troisième je peux également décrire les émotions des autres personnages que mon héroïne donc je choisis plus facilement d'écrire à celle-ci.

Quels écrivains admires-tu le plus?
Je n'ai pas d'écrivains favoris. Je choisis mes lectures au résumé du livre et si j'accroche avec le style je continue de lire les livres de l'auteur en question. Sinon je passe à un autre. Dernièrement c'était Simone Elkeles.

Qu’est-ce qui rend crédible un personnage ? Comment crées-tu les tiens ?
Je les décris comme je les vois, ils sont dans le livre comme dans ma tête. Je ne fais pas de fiches personnages avant d'écrire un roman.

Au plus profond de ta motivation, pour qui écris-tu ?
Pour moi, parce que c'est un besoin. Je m'évade en écrivant, je suis dans mon univers et je peux y faire tout ce qui me plait !

Les avis (négatifs ou positifs) des lecteurs te servent-ils ?
Les avis positifs me poussent à continuer, à trouver le temps dans mon job d'éditrice pour écrire. Les négatifs, par contre, blessent et donnent envie de tout arrêter, surtout quand c'est seulement de la méchanceté gratuite.

Partages-tu tes projets d’écriture avec une personne de confiance afin d’avoir son opinion ?
Non. Mise à part l'une de mes correctrices quand j'ai mis le point final. Et quelques extraits que je poste sur Facebook pour les lectrices.

T’imposes-tu une discipline, en termes de calendrier, d’objectifs etc. ?
Non. J'écris quand j'en ai le temps et besoin. Ayant la double casquette, c'est pas toujours facile de me dégager du temps.

De quoi t’entoures-tu quand tu écris pour favoriser ta concentration ?
J'ai besoin d'être seule et de musique.

Écris-tu sur écran, imprimes-tu souvent, corriges-tu sur papier...? Quel processus suis-tu ?
J'écris sur écran et corrige sur écran également. Sauf quand je suis malade et clouée au canapé, je fais tout sur papier et imprime mon texte pour le corriger.

Quelle a été ton expérience avec les maisons d’édition ?
Mauvaise. C'est pour ça que j'ai créé la mienne où je fais tout le contraire de ce que j'ai vu ailleurs.
La première avec qui j'ai signé est juste injoignable. Une fois le contrat en poche et la BAT approuvé, ils ont juste fait les morts. Plus de réponse aux mails, pas plus au téléphone et encore moins au courrier. Je crois d'ailleurs que mes droits pour le roman sont perdus à jamais.
Ma seconde tentative n'a pas été mieux. On me proposait un contrat à condition que je change de fin du roman. La femme qui pardonne un meurtre commis 20 ans plus tôt à son mari, c'est juste pas possible. Eux voulaient que le roman entre dans les stéréotypes. J'ai refusé et n'ai pas signé. Mes romans ne suivent absolument pas les clichés. Au contraire...

Sur quel projet travailles-tu en ce moment ?
Je viens de boucler ma saga « Les guerriers de l'ombre » et mon mini-roman pour la collection one-shot « Le fantôme de sa vie ». Je bosse sur la réédition de ma saga « Possédés » en même temps que je note des idées pour ma future saga.

Le dernier mot est pour toi…
Eh bien, je te remercie pour cette interview :)

Merci de t’être livrée à moi et aux lecteurs (acquis ou en devenir)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire