samedi 1 mars 2014

L'interview de Maloja.G


Bonjour et merci d’accepter de répondre à ces quelques questions
Merci à toi !!! de faire cet article je suis honorée

Comment as-tu commencé à écrire? Qui te lisait au début ?
J’ai commencé à écrire mon premier roman, en septembre 2010. Après beaucoup d’hésitations sur mon « talent ». (ou pas) Au début, ma meilleure amie, et ma sœur étaient mes lectrices, puis une fois arrivée au 12ème chapitre j’ai eu envie de plus… je suis rentrée dans l’association Pandore, qui permet aux débutants d’être lu par un comité de lecture, et on leur rend ensuite les avis, détaillés… cela m’a aidé à prendre confiance en moi et en mon histoire.

Quel est ton genre favori ?
Je suis une addict du fantastique sans hésiter. J’aime lire et écrire des histoires qui ne trouveraient pas leur sens dans notre réalité. Les pouvoirs magiques, les créatures, j’aime en inventer. Pousser les limites du surnaturel.

Quel est ton processus créatif ? Qu’arrive-t-il avant que tu ne t’asseyes à écrire ?
L’inspiration vient souvent de mes 4 gnomes. Mais les journées sont longues. J’écris le plus souvent la nuit, très tard. Je me fais un thé, je prends quelques morceaux de chocolat blanc, de la musique sur mes oreilles et j’écris.

À quelle personne es-tu le plus à l’aise : à la première ou à la troisième personne ?
À la première personne, je pense que je m’imprègne souvent de moi pour faire évoluer mon personnage…

Quels écrivains admires-tu le plus ?
La grande J.K. Rolling ! bien entendu … et aussi Deborah Harkness que j’affectionne pour son travail de recherches et cette facilité qu’elle a d’amener cette question : Et si c’était possible ?

Qu’est-ce qui rend crédible un personnage ? Comment crées-tu les tiens ?
Je pense que les émotions, les sentiments, ce que le personnage ressent est essentiel. Faire un personnage qui n’éprouve ni peine, ni colère, ne peut être associé à un lecteur. Personne ne peut être invincible. Tout le monde a des défauts ! C’est aussi comme ça que je résonne quand j’invente un personnage. Il a le droit d’être faible, d’être triste, d’être méchant…

Au plus profond de ta motivation, pour qui écris-tu ?
Pour moi, sans l’écriture je ne serai pas entière il me manquerait quelque chose de primordial, ensuite pour une promesse faite et enfin pour les lecteurs, je me dis que si j’aime autant mon imaginaire, et que je peux apporter quelques instants agréable a des lecteurs alors j’ai gagné et je suis une auteur comblée.

Les avis (négatifs ou positifs) des lecteurs te servent-ils ?
Les négatifs surtout ! ils aident à progresser, à s’améliorer. Je vois la différence entre mon tome 1 et mon tome 2. Je suis différente dans ma manière d’aborder les scènes. Grâce à des avis négatifs et des explications sur que ce qu’il manque ou ce qu’il y a en trop… par contre je suis CONTRE les avis qui ne sont pas justifiés.

Partages-tu tes projets d’écriture avec une personne de confiance afin d’avoir son opinion ?
Mon compagnon. Car il n’est pas comme mes amies qui vont me dire « génial » alors que non. Lui me dit ce qui ne va pas, ce qu’il ne comprend pas… et depuis peu une bêta lectrice qui m’a beaucoup aidée Marie Libellule.

T’imposes-tu une discipline, en termes de calendrier, d’objectifs etc. ?
J’essaye !! mais ce n’est pas évident. Pour bien écrire un auteur doit être inspiré. Et l’inspiration ne vient pas avec l’obligation de remplir le petit calendrier qu’on s’est fixé. Alors je ne m’oblige pas, je préfère rendre quelque chose de bien, en être satisfaite, que de me dire j’ai écrit 5 pages tous les jours, qui ne servent à rien.

De quoi t’entoures-tu quand tu écris pour favoriser ta concentration ?
Le calme. Des bougies. Je change de pièce régulièrement. Et du thé en quantité.

Écris-tu sur écran, imprimes-tu souvent, corriges-tu sur papier...? Quel processus suis-tu ?
Alors euhhh je suis très vieille école. Des stylos, de toutes les couleurs, des feuilles et des cahiers, j’en ai partout et si j’ai une idée dehors je la tape en sms brouillon sur mon téléphone. Ensuite, je retape les chapitres sur l’ordi et j’imprime de 5 en 5 généralement, je me relis un nombre de fois incalculable (je suis une éternelle insatisfaite) et je reprends sur le PC ensuite place à ma correctrice Anne Sophie, et à mes bêtas lectrices et lecteurs…

Quelle a été ton expérience avec les maisons d’édition ?
Je n’en ai visé que 5, sur 5 j’ai eu 4 oui dont celle qui me plait le plus. Edilivre ! Ils permettent de te faire connaître, ils sont à l’écoute, on gère nos emplois du temps, (ce qui avec mes 4 gnomes bientôt 5 est beaucoup mieux pour moi) on nous propose les salons, les séances de dédicace mais aucune obligation. C’est vraiment ce qui me correspond le mieux au jour d’aujourd’hui avec ma smala’ de 4 gnomes.

Sur quel projet travailles-tu en ce moment ?
Je tente de finir mon tome 2 « Zil et les quatre éléments » (roman fantastique). Et je mets au point également le tome 2 « Des gnomes et l’Afrique » (conte pour enfant) et ensuite ?? le tome 3, dernier de la série de « Zil ». Les idées ne me manquent pas mais je tente de ne pas m’éparpiller.

Le dernier mot est pour toi…
Euh, ah ! J’aimais bien tes questions moi ! lol… Je te remercie pour cette interview, et j’espère avoir réussi à convaincre quelques personnes de tenter l’aventure avec ma plume. Sachez que « Zil » tome 1 est en vente sur la Fnac, Amazon… Le tome 2 sortira courant juin, pour le conte pour enfant il faut passer par moi, sur ma page Facebook MALOJA.G, et enfin il existe aussi un recueil de nouvelles « Amours Surnaturelles » co-écrit avec Elodie Morgen, dont je suis fière, vous pouvez l’acheter via ma page auteur Facebook également.

Merci de t’être livrée à moi et aux lecteurs (acquis ou en devenir)
Merci à toi ^^

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire