samedi 19 décembre 2015

L'interview de Cindy Mezni




Bonjour Virginie et merci à toi de m’avoir proposé cette interview.
Je suis tombée dans l’écriture par pur hasard un jour d’hiver où, après avoir lu un livre dont l’histoire m’avait pour le moins frustrée, j’ai commencé à réécrire les événements du livre à ma façon pour le plaisir. Seulement, je me suis faite prendre à mon propre piège et bien vite, écrire est devenu un besoin. En ce qui concerne mes premiers lecteurs, il s’agissait d’anonymes sur internet. A l’époque où j’ai commencé à écrire, cela faisait tout juste quelques mois que j’avais recommencé à lire des livres ainsi que des fictions et fanfictions sur le net et j’ai fini par me dire : et si je partageais ce que j’écris, moi aussi ? Je l’ai fait et très vite, cette histoire a connu un certain succès. Je me suis donc ensuite lancée dans l’écriture de plusieurs fictions et fanfictions pendant à peu près deux ans avant de commencer à imaginer mes propres univers et personnages et leur donner vie en écrivant leurs aventures.
J’aime à peu près tous les genres mais actuellement, je dois admettre que j’ai une préférence pour tout ce qui est science-fiction ou fantasy.
Une idée de base me vient, après avoir écouté une musique ou avoir vu une image ou même après m’être faite une simple réflexion sur un événement. À partir de cela, des scènes commencent très vite à se former dans mon esprit. Je visualise peu à peu les personnages puis l’univers. Au fur et à mesure, je prends des notes sur la trame de l’histoire, certaines scènes importantes, etc. Parfois, cela ne prend que quelques jours et parfois cela prend plusieurs semaines. En tout cas, une chose ne change jamais : je ne commence jamais une histoire ou une série avant de savoir ce que je veux raconter et comment elle va se terminer.

Même si j’écris aussi à la troisième personne, j’écris pratiquement toujours à la première personne pour la simple et bonne raison que quand j’imagine les scènes de mes livres, bien que je sache ce qui se passe dans la tête des autres personnages, je vois toujours les choses du point de vue de mon personnage principal.
JK Rowling. Bien que son succès et son talent soient incroyables et que je sois une fan, c’est surtout sa personnalité et son parcours qui me rendent admiratives.
Sans aucun doute, ses défauts. On peut admirer quelqu’un de courageux, de fort ou d’intelligent mais il est souvent difficile de s’identifier à un personnage, de l’apprécier, de le détester ou même d’avoir envie de suivre ses aventures s’il est lisse, parfait et dépourvu de défauts.
Pour mes lecteurs et pour moi.

Bien sûr ! C’est toujours un plaisir de découvrir qu’une personne a aimé nos personnages et notre univers. Et en ce qui concerne les avis négatifs, ça dépend de ce qu’on entend par là. Si c’est une critique constructive qui relève ce qui ne fonctionne pas dans mon histoire, je la lis volontiers. Ça ne veut pas dire que je changerai quelque chose à mon livre mais si je vois par la suite que d’autres personnes ont fait la même remarque sur tel ou tel point, j’y réfléchirai et verrai ce que je peux modifier afin d’éviter de refaire la même chose par la suite.
Toujours. Je ne me vois pas écrire sans avoir de retour avant la phase d’édition car c’est souvent lors de discussions avec mes bêta-lecteurs que de nouvelles idées me viennent pour améliorer mon histoire.
Oui. Quand on publie ou s’auto-publie et que des gens attendent la sortie de vos livres, c’est obligé d’avoir un calendrier. J’essaie de toujours me tenir à mes objectifs, même si, malheureusement, les aléas de la vie m’en empêchent parfois...
De musique. Quand j’écris, j’ai pratiquement toujours mon casque sur les oreilles.
Au début, je le faisais mais étant donné que j’ai tendance à écrire de véritables pavés, par sympathie pour la planète et pour mon porte-monnaie, je corrige dorénavant sur mon ordinateur ou ma tablette.

Le chemin pour trouver une maison d’édition a été long mais après des mois et des mois d’attente et de refus de divers maisons, j’ai fini par recevoir plusieurs propositions pour la publication de mon premier livre "Les Dangers de l’Ombre". J’ai signé un contrat avec une petite maison d’édition et même si l’expérience n’a pas été faite que de moments joyeux, je ne regrette pas mon choix car cela m’a permis d’apprendre un tas de choses et de faire de belles rencontres. Par la suite, j’ai trouvé une place chez les éditions "J’ai Lu" ainsi que dans une petite maison d’édition américaine et je me suis aussi lancée dans l’auto-publication. Même si rien n’est jamais parfait dans le monde de l’édition (ou dans le monde tout court, d’ailleurs), je suis à présent bien là où je suis et je suis contente d’en avoir fini avec la recherche de maisons d’édition.
Bien que j’aie une tonne de projets en tête, je me concentre pour le moment sur mes trois séries en cours et leurs traductions en anglais.
Que vous soyez plutôt romance, horreur, fantastique ou aventure, il y en a pour tous les goûts dans mes histoires alors n’hésitez pas à jeter un coup d’œil aux résumés de mes livres. Qui sait, vous pourriez peut-être y trouver votre bonheur...

https://www.facebook.com/cindymeznibooks/ http://www.twitter.com/CindyGMezni https://plus.google.com/u/1/114143588245317413327 http://www.cindymezni.com/ http://www.cindymezni.blogspot.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire