mardi 11 mars 2014

Salammbô de Gustave Flaubert

Il arriva juste au pied de la terrasse. Salammbô était penchée sur la balustrade; ces effroyables prunelles la contemplaient, et la conscience lui surgit de tout ce qu'il avait souffert pour elle. Bien qu'il agonisât, elle le revoyait dans sa tente, à genoux, lui entourant la taille de ses bras, balbutiant des paroles douces; elle avait soif de les sentir encore, de les entendre; elle ne voulait pas qu'il mourût! À ce moment-là, Mâtho eut un grand tressaillement; elle allait crier. Il s'abattit à la renverse et ne bougea plus. « Un prétexte à joyaux et à rêves » (Albert Thibaudet).




http://www.amazon.fr/Salammb%C3%B4-Flaubert-Gustave/dp/2070308782/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1382642881&sr=1-1&keywords=salammbo


Clique sur l'image pour lire la chronique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire