samedi 1 mars 2014

L'interview de Élodie Morgen


Bonjour et merci d’accepter de répondre à ces quelques questions
C’est un plaisir !

Comment as-tu commencé à écrire? Qui te lisait au début ?
J’ai commencé à écrire, comme beaucoup, à l’adolescence. Des poèmes noirs. Puis en 2010, j’ai eu ma première idée de manuscrit et je me suis lancée. Au début, c’est ma mère qui me lisait. Maintenant, pour chaque projet, je lance un appel à bêta-lecteurs.

Quel est ton genre favori ?
Le fantastique et la fantasy en général.

Quel est ton processus créatif ? Qu’arrive-t-il avant que tu ne t’asseyes à écrire ?
Ça vient quand ça vient. Des inspirations de tous les jours. Une idée par-ci, une idée par-là. Et une fois que je tiens quelque chose d’exploitable, je l’approfondis.

À quelle personne es-tu le plus à l’aise : à la première ou à la troisième personne ?
Au début, la première. Mais j’ai écrit quelques nouvelles à la troisième personne et je commence à être aussi à l’aise avec.

Quels écrivains admires-tu le plus ?
Laurell K. Hamilton, Karine Giébel, Cassandra O’donnell.

Qu’est-ce qui rend crédible un personnage ? Comment crées-tu les tiens ?
D’après moi, pour qu’un personnage soit crédible, il faut que le lecteur arrive à s’identifier au personnage ou alors que sa manière d’agir provoque des sentiments, des souvenirs personnels chez le lecteur. Pour créer les miens, je m’inspire, comme toujours, du monde qui m’entoure...

Au plus profond de ta motivation, pour qui écris-tu ?
Pour ma mère, en sa mémoire. Elle m’avait confié avant de nous quitter qu’elle avait toujours voulu devenir écrivain.

Les avis (négatifs ou positifs) des lecteurs te servent-ils ?
Bien sûr. Je dirais même que les avis négatifs sont encore plus utiles que les positifs. Les positifs donnent envie de continuer. Les négatifs montrent ce que je peux faire pour m’améliorer.

Partages-tu tes projets d’écriture avec une personne de confiance afin d’avoir son opinion ?
Comme je le disais plus haut, je réunis un comité de bêta-lecteurs pour mes projets (de 3 à 5 personnes).

T’imposes-tu une discipline, en termes de calendrier, d’objectifs etc. ?
J’ai essayé. Et j’essaie à chaque nouveau projet. Mais ça ne sert à rien, je ne m’y tiens jamais. Le plus important restant l’inspiration. Si tel jour je dois écrire tel chapitre, à quoi bon si je n’ai pas l’inspiration ?

De quoi t’entoures-tu quand tu écris pour favoriser ta concentration ?
Ça dépend. Soit le silence complet, soit la musique.

Écris-tu sur écran, imprimes-tu souvent, corriges-tu sur papier...? Quel processus suis-tu ?
J’écris généralement sur papier et je retranscris ensuite sur l’ordi. Pour corriger, j’imprime. J’ai du mal à bosser sur l’ordi.

Quelle a été ton expérience avec les maisons d’édition ?
Je suis en auto-édition. Donc pas d’expérience avec les maisons. Je pourrais peut-être répondre à cela plus tard étant donné qu’une de mes nouvelles va être publiée dans l’Artbook Raconté de Fleurine Rétoré (éditeur : la porte littéraire)

Sur quel projet travailles-tu en ce moment ?
En ce moment, je travaille sur le dernier tome de ma trilogie Éva Miller (prévu pour le 10 août 2013). Et je travaille également sur deux autres manuscrits, mais pour le moment, je ne peux pas trop en parler ;)

Le dernier mot est pour toi…
Merci pour cette interview. Pour ceux qui souhaitent découvrir mon univers, sans forcément commencer une nouvelle trilogie, je viens de publier un recueil de nouvelles avec l’auteur Maloja.G. Voici la quatrième de couverture :
« Au plus profond des entrailles de l’océan,
Dans une forêt, aux recoins sombres et malfaisants,
Au beau milieu des esprits, capturé dans leur univers,
Et même, dans un cœur de vampire obscur et volage,
L’amour frappe partout, laissant des victimes sur son passage.
Six héros et héroïnes réunis par ce sentiment passionnel vont en faire les frais.
Êtes-vous prêts à suivre leurs histoires de cœur fantastiquement dangereuses, mais pourtant si délicieuses… ? »
N’hésitez pas à vous rendre sur mon site internet pour toutes les infos : http://elodie-morgen.e-monsite.com/

Merci de t’être livrée à moi et aux lecteurs (acquis ou en devenir)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire