mardi 11 mars 2014

La chartreuse de Parme de Stendhal

À Parme, l'ombre de la chartreuse s'étend sur la cour et sur les intrigues aristocratiques des quelques « happy few » qui l'animent : Gina la belle duchesse, le comte Mosca, mais surtout le jeune Fabrice del Dongo, qui suscite l'amour de tous ceux qui le croisent. Comment ne pas l'aimer, ce jeune rêveur plein de grâce, qui transfigure la réalité ? Mais lui, que tout le monde aime, qui saura-t-il aimer ? C'est la question qui hante Fabrice, et Stendhal nous entraîne dans sa quête, qui le conduira de Milan à Parme, de Waterloo au lac de Côme, jusqu'à la prison de la tour Farnèse où son destin va basculer...
Roman d'apprentissage ou rêverie italienne ? Tout l'art de Stendhal tient justement à cette ambiguïté, entre un amer constat d'impuissance et une invitation à la magie poétique, entre désenchantement et ré-enchantement. Sans conteste, « La Chartreuse de Parme » est, avec « Le Rouge et le Noir », le chef-d’œuvre de Stendhal.



http://www.amazon.fr/Chartreuse-Parme-Stendhal/dp/2253160687/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1382634209&sr=1-1&keywords=la+chartreuse+de+parme


Clique sur l'image pour lire la chronique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire