mardi 11 mars 2014

Blues pour un chat noir de Boris Vian

« - C'est tout ? demanda la putain déçue.
- Vous auriez voulu qu'il m'assommât, hein ? ricana le chat sarcastique. Ben, vous avez une chouette mentalité, vous, alors ! Au fait, vous n'allez jamais au Pax-Vobiscum ?
C'était un hôtel du quartier. Pour tout dire, une maison de pax.
- Si, répondit sans détours la putain.
- Je suis copain avec la bonne, dit le chat. Qu'est-ce qu'elle me file comme muffées !.... »
Ainsi s'exprime le chat noir de la première nouvelle, hâbleur, dragueur, ergoteur et maître d'argot... Boris Vian a composé ces cinq histoires au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, dans une humeur baignée de jazz et de liberté. Récits tendres et cocasses, parfois d'une folle cruauté, ils sont tous traversés par le rêve d'une Amérique tutélaire, grâce auquel Vian, qui pourtant ne franchit jamais l'Océan, donne libre cours à sa géniale inventivité. Ces histoires illustrent comment cet écrivain précoce se mit rapidement à jouer sur le langage, en se forgeant un style qui sert aujourd'hui encore de référence.



http://www.amazon.fr/Blues-pour-un-chat-noir/dp/2253193100/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1382632214&sr=1-1&keywords=blues+pour+un+chat+noir


Clique sur l'image pour lire la chronique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire