mercredi 11 avril 2018

Interview 🎤 Anne Cantore

Interview réalisée le 15 janv. 2018
Bonjour et merci d’accepter de rĂ©pondre Ă  ces quelques questions

Bonjour, et merci pour cette interview. Alors... euh… il y a un problème dans la question. « Moi » et « quelques mots », c’est incompatible. DĂ©jĂ , si je savais parler de moi, je n’inventerais pas la vie des autres et puis en quelques mots… Je ne sais pas faire court. Bon on va dire : control-freak, rĂŞveuse, exigeante, humaniste, exclusive. Paradoxale (mais assumĂ©e !) 


Avant d’ĂŞtre Ă©ditĂ©(e), comment imaginiez-vous votre vie d’auteur(e) ?
Eh bien… pas tellement diffĂ©rente de celle que je menais avant. J’adore Ă©crire, mais j’adore mon travail aussi. Donc je me disais qu’avec un peu de chance, des gens accepteraient de me lire ! Ils l’ont fait, certains ont mĂŞme pris du temps pour me dire tout le bien qu’ils en pensaient. C’est donc… merveilleux !
Dans cette vie d’auteur(e), qu’est-ce que vous prĂ©fĂ©rez ?
J’avoue que le retour des lecteurs c’est ce qu’il y a de plus sympa. Quand on me dit « j’ai lu, j’ai ri, pleurĂ© aimĂ© », c’est un grand moment de joie.
Et que trouvez-vous le plus difficile ?
D’ĂŞtre patiente. Parce que c’est un travail de patience, l’Ă©criture. Et c’est loin d’ĂŞtre ma première qualitĂ© !
Quand avez-vous pris la dĂ©cision d’Ă©crire votre première histoire ?
J’avais 12 ans. Pourquoi, je ne sais pas. C’Ă©tait une Ă©vidence.
Être édité(e), rêve ultime ou aboutissement ?
Je dirais ni l’un ni l’autre. C’est le dĂ©but d’une nouvelle aventure !
Comment voyez-vous votre avenir d’auteur(e) ?
J’espère ne jamais manquer d’imagination pour pouvoir produire assez d’histoires diffĂ©rentes. Jusqu’Ă  prĂ©sent, c’est mon seul orgueil. Essayez d’Ă©crire ce qui n’est pas commun, ce qui est un peu original. Le jour oĂą j’aurais le sentiment de tourner en rond, alors, j’arrĂŞterai !
As-tu des rituels avant de te mettre Ă  Ă©crire et pour favoriser ta concentration ?
Non, j’essaie par principe d’Ă©crire tous les jours, mais c’est un peu comme ça vient. Je veux que ça reste un plaisir avant tout !
Tu es plutôt première ou troisième personne ?
Alors pendant longtemps j’ai Ă©tĂ© point de vue externe (omniscient) et puis j’ai dĂ©couvert la joie du point de vue interne, MAIS… alternĂ©. Je suis montĂ©e Ă  4 narrateurs parce que l’histoire s’y prĂŞtait, mais aussi par dĂ©fi. Actuellement, je n’imagine pas Ă©crire autrement. Mais qui sait ?
Comment crĂ©es-tu tes personnages ? Les laisses-tu s’imposer Ă  toi ou les crĂ©es-tu en dĂ©tail avant de commencer Ă  les faire vivre dans ton histoire ?
Ils « naissent » comme ça. Un jour, ils apparaissent avec leurs caractĂ©ristiques physiques et psychologiques. Des fois, ça ne m’arrange pas ! Mais je n’ai pas le choix, je fais avec ! Et puis après ils squattent… ils squattent jusqu’Ă  ce que j’ai fini d’Ă©crire leur histoire. Mais Ă  tel point qu’il m’arrive de me tromper de prĂ©nom pour appeler les personnes de ma famille. Bon, mon mari a l’habitude, il rĂ©pond quand mĂŞme !
Comment gères-tu les avis (négatifs ou positifs) ? Mais surtout, les utilises-tu pour améliorer ton histoire ?
Paradoxalement (hem), je trouve plus compliquĂ© de gĂ©rer un retour positif. Quand quelqu’un me compliment je me trouve bĂŞte. Je ne sais pas quoi dire. Merci c’est tellement peu Ă  cĂ´tĂ© du tsunami qui me ravage au moment oĂą je percute que j’ai fait plaisir Ă  quelqu’un. Pour le nĂ©gatif, alors, vous ne connaissez pas mes primolectrices, parce que quand il le faut, elles ne sont pas tendres (et c’est très bien, c’est ce que je demande). Pour le reste, j’avoue que si c’est bĂŞtement mĂ©chant je passe outre. Et il m’est arrivĂ© de trouver des avis nĂ©gatifs très pertinents. Après je suis comme tout le monde, je prĂ©fère les câlins au coup de pied dans le derrière…
Niveau Ă©criture, tu es plutĂ´t Ă©criture au feeling ou alors planning d’Ă©criture ?
Au feeling ! Ne me parler pas de plan, de structuration, ça vient comme ça vient (gĂ©nĂ©ralement pas trop mal quand mĂŞme…)
Tu es plutĂ´t Ă©criture sur ordinateur ou Ă©criture papier/stylo ?
Ordinateur. Je pense d’ailleurs que nous allons fusionner un jour lui et moi !
Si tu peux nous en parler, sur quel projet travailles-tu en ce moment ?
Alors, il y a une sortie dans les semaines qui viennent (eh eh eh, restez sur vos gardes). Une histoire très diffĂ©rente de ce que j’ai dĂ©jĂ  Ă©crit. Un peu plus sombre, plus thriller, plus Ă©nigmatique, mais toujours romantique et suave. Je tiens beaucoup Ă  cette histoire, car il y a 11 ans maintenant, la première version que j’en avais Ă©crit (très diffĂ©rente sur la forme, car c’Ă©tait un point de vue externe, et il y a depuis un point capital du scĂ©nario qui a Ă©tĂ© modifiĂ©) cette version a gagnĂ© un prix dans un concours littĂ©raire. Donc c’est un peu le « point 0 » de tout… Et je suis aussi dans la rĂ©daction du tome 2 de « On the road with you »…
Premier souvenir d’enfance ?
C’est des odeurs. Celle du bois. Mon père avait une menuiserie. Le bois, le vernis, la colle. Le bois surtout c’est une odeur qui me tranquillise encore.
Première qualité ?
L’obstination !!!
Premier conseil aux apprentis auteurs ?
Faites-vous plaisir !
Premiers fans ?
Ma mère.
Première dédicace ?
Que j’ai reçu ? J’y tiens beaucoup c’est une dĂ©dicace de Maurice Denuzière. « Au plaisir de vous appelez un jour, chère consĹ“ur… »
Premier livre ?
Oui-Oui…ou quelque chose dans ce genre. Sinon le premier qui m’a retournĂ© : « J’irais cracher sur vos tombes » de Boris Vian.
Dernier livre lu ?
« La meute de Chânais » de Ysaline Fearfaol
Dernière chanson écoutée ?
Oh lĂ , j’en Ă©coute beaucoup. Mais en ce moment, « The promise you made », « Cock robin ». Vous comprendrez quand le prochain livre sortira…
Dernier coup de gueule ?
Bon sang de bois, mais tu vas ranger ta chambre Bord** de D***. Au choix, mon fils ou ma fille.
Dernier achat livresque ?
« Nick et Sara » de Pauline Libersart
Dernier compliment reçu ?
Tu as la peau douce…
Dernier fou rire ?
Mon mari qui s’obstine Ă  penser qu’il n’a pas besoin de lunettes. Situations cocasses garanties sur facture !
Un animal ?
Un chien ! Fidèle jusqu’Ă  la mort !
Une chanson ?
« Je ne regrette rien », Edith Piaf. Parce quand c’est fait, c’est fait, donc aucun regret Ă  avoir puisque la machine Ă  remonter dans le temps n’existe pas
Une ville ?
Rome. Culturelle, joyeuse et mystique Ă  la fois !
Un pays ?
L’Italie. C’est le seul endroit au monde oĂą je pourrais vivre en dehors de la France. Les Italiens sont des Français de bonne humeur et la bouffe est extraordinaire !
Une saison ?
L’Ă©tĂ©. De toute façon je vis dans le Var, regardez dans le dico, c’est synonyme officiel d’Ă©tĂ© !
Une devise ?
Keep calm and carry on ! D’abord parce que j’admire le flegme britannique. Ensuite parce qu’il faut toujours continuer. Toujours !
Une odeur ?
Le maquis, l’Ă©tĂ©. Ça sent le sucre, le thym, la sève, le soleil, la mer…
Une couleur ?
Quelque chose qui navigue entre le bleu et le vert…
Une fleur ?
Le chrysanthème. Chez nous elle est symbole de mort, mais au Japon c’est la fleur nationale et elles sont magnifiques.
Une date ?
06/02/2000. Lui et moi…
Échoué(e) sur une île déserte, je voudrais avoir ?
Rentrer chez moi ! Non je ne peux pas vivre loin de chez moi ! Et pis c’est surfait les Ă®les dĂ©sertes !
One shot préféré (livre en 1 seul tome) ? Pourquoi ?
Raaaaaaaaaaaa c’est dur ! Alors c’est un livre qui me file encore le sourire aujourd’hui. C’est « Un chien de Saison » de Maurice Denuzière.
Saga préférée ? Pourquoi ?
"Pari entre amis/amours/amants" de Pauline Libersart. Lisez-le…vous comprendrez ! Tout y est… parfait !
Héros livresque préféré ? Pourquoi ?
Corwin, prince d’ambre (Cycle des Princes d’Ambre). C’est la première fois que je suis tombĂ©e amoureuse d’un hĂ©ros de papier. Ça compte un premier amour… C’est un hĂ©ros atypique. Aussi gĂ©nial que salaud.
Héroïne livresque préférée ? Pourquoi ?
Scarlett O’hara. C’est une femme forte, une femme que l’on a envie d’admirer et pourtant une personne absolument odieuse qu’on aime dĂ©tester. Un personnage parfait
Couple livresque préféré ? Pourquoi ?
Ayla & Jondalar dans "Le cycle du clan de l’ours des cavernes". J’ai trouvĂ© ce couple formidablement beau et bien dĂ©crit.
Auteur(e) préféré(e) ? Pourquoi ?
Le regrettĂ© Jean D’Ormeson. Parce qu’il a le pouvoir de vous faire sentir heureux, intelligent, et philosophe rien qu’en le lisant.
Combien de livres dans votre bibliothèque ?
Je ne parlerai qu’en prĂ©sence de mon avocat ! (sinon beaucoup, beaucoup, beaucoup trop …)
Une vie sans livre, c’est…
Ça existe ? Naaaaaaaan…..
Donnez-moi vos 7 mots préférés et expliquez votre choix
1. Etrangoidale : NĂ©ologisme de mon invention synonyme de bizarroĂŻde
2. Concupiscent : L’impression de dire un gros mot en restant poli. J’adore
3. Sensuel : parce que tout est dans le mot…
4. Croquignole : Parce que ça me fait rire
5. Dispendieux : J’adore les mots un peu surannĂ©s
6. Ah bah suranné, il est bien celui-ci dans le genre vieille France
7. Maman… : l’entendre et le dire !
Livre papier et/ou numérique ? (lecture)
NumĂ©rique. Question de survie budgĂ©taire quand on voit ma consommation. Mais je reste papier si j’aime beaucoup.
Cahier et/ou ordinateur ? (Ă©criture)
Ordinateur ! Mon troisième bras et mon second cerveau
Musique ou pas ? (lecture)
Peu importe. Je lis n’importe oĂą (j’ai dĂ©jĂ  lu pendant un match de rugby…. le RCT jouait vraiment mal !)
Musique ou pas ? (Ă©criture)
Nan ! Canapé, homme à côté, TV allumée. Sinon ça marche pas ! Je ne sais pas pourquoi !
Thé ou café ?
ThĂ©… so british
Matin, après-midi, soir ou nuit ? (lecture)
H 24, mĂŞme au stade !
Matin, après-midi, soir ou nuit ? (écriture)
Soir, le reste du temps étant consacré à ma société et ma famille
Bibliothèque, librairie, bouquiniste, brocante ou grande surface ? (achats livresques)
Librairie. Parce qu’elle est Ă  20 mètres de chez moi !
Le dernier mot est pour toi…
Formidable, vous ĂŞtes arrivĂ©s jusqu’au bout ! Merci….
Je n’ai jamais autant rĂ©pĂ©tĂ© ce tout petit mot que depuis le dĂ©but de cette aventure un peu fofolle. J’ai cherchĂ© dans le dico il n’y en a pas d’autre pour vous exprimer la gratitude que je vous dois…

Blog et/ou site internet
Instagram
Page Facebook


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés