mercredi 8 juillet 2015

L'interview de Marylène Pion


Ça me fait plaisir ! J'aime toujours rencontrer et discuter avec mes lecteurs !
J'ai toujours écrit depuis mon plus jeune âge. L'écriture pour moi était un passe-temps. Je ne faisais pas lire mes écrits par manque de confiance en moi. Puis j'ai fait le grand saut, j'ai envoyé mon manuscrit de ce qui allait devenir Flora, une femme parmi les Patriotes. Je me suis dit : « Qui ne risque rien n'a rien ! » J'ai reçu trois réponses favorables de maisons d'éditions. Depuis ce temps, le passe-temps est devenu un travail à temps plein !
J'ai une prédilection pour les romans historiques bien entendu mais j'aime aussi lire différents genres ; policier, contemporain. Quand l'histoire est bonne, je me laisse porter.
J'essaye souvent d'imaginer et d'imager la scène que je vais écrire, c'est ce qui m'inspire le plus. Une fois devant le clavier, j'ai l'impression de « voir » mes personnages.
Je suis plus à l'aise à la troisième personne mais je ne dis pas non pour relever le défi d'écrire un jour à la première personne.
Stephen King, un des premiers écrivain que j'ai lu lorsque j'étais plus jeune.

J'essaye souvent de me mettre dans la peau de mes personnages, essayer de savoir comment je me sentirais dans telle ou telle situation.
Au départ, mes écrits reflètent ce que moi-même j'aime retrouver dans un roman. J'écris aussi pour que mes personnages puissent raconter leur histoire, j'ai l'impression qu'ils sont des entités à part entière !
Parfois, j'essaye d'en tenir compte quand j'écris.
Oui, j'ai une amie en qui j'ai entièrement confiance qui me relit et me ramène sur la bonne voie !;-)
Avec des dates de remises précises, je dois écrire tous les jours. De toute façon, une telle discipline est nécessaire pour ne pas perdre le fil de l'histoire.
J'écoute beaucoup de trames sonores de films en écrivant. Elles me placent dans une ambiance propice à l'écriture.

J'élabore un plan, fiches de personnages sur papier et sur ordinateur. J'écris directement à l'ordi. Parfois j'imprime des sections qui ont besoin d'être retravaillée, c'est beaucoup plus facile de cette façon. Quand je pars en vacances, j'apporte un carnet et j'écris quand je sens l'inspiration.
J'ai entièrement confiance en mon éditeur. Je considère que nous travaillons en équipe pour offrir aux lecteurs le meilleur roman possible.
Le second tome de ma nouvelle trilogie "Les secrétaires" (dont le premier tome sera disponible en avril en librairie) et qui se déroule dans le Montréal des années 1960. Une belle histoire d'amitié dans un milieu où les femmes doivent continuellement faire leurs preuves, sur un fond de Révolution tranquille.
En fait mon dernier mot est pour mes lecteurs qui m'encouragent et me laissent souvent des commentaires via ma page Facebook. Vous êtes parfois le souffle qui me permet de déployer mes ailes et de placer le doute derrière moi. Merci à vous !

https://www.facebook.com/MarylenePionAuteure?fref=ts

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire