mercredi 1 juillet 2015

L'interview de Maria Amini

Merci à toi !
J'ai commencé à écrire des fanfictions très jeune mais je me suis mise à l'écriture de romans il y a quelques années, comme je le disais lors d'une précédente interview, après avoir traversé une période très douloureuse et difficile de ma vie. L'écriture m'a permis de passer à autre chose et d'aller mieux.
Mon genre favori ? C'est difficile car mes goûts changent ainsi que mes sujets d'inspiration mais je dirais que la romance revient régulièrement et je pense être assez à l'aise avec le fantastique.

Eh bien, je dirais que certaines idées me viennent de rêves mais pas toutes, dans tous les cas il y a l'ébauche d'une histoire sur laquelle j'ai envie d'écrire. J'élabore le scénario au brouillon, parfois je fais des fiches sur les personnages et l'univers et ensuite, je me lance, en gardant le scénario à portée de main.
J'écris le plus souvent à la première personne mais l'un de mes écrits préférés, Diane chasseresse, non édité, est à la troisième personne. Écrire à la première personne ne m'empêche pas d'alterner les points de vue des personnages, comme je l'ai fait par exemple dans Dualité. Par ailleurs, j'aime écrire au présent et je trouve que c'est plus compatible avec une narration utilisant le « je ». Enfin, pour ma part, je suis plus à l'aise en conciliant les deux.
Les écrivains que j'admire le plus ? C'est difficile à dire mais celui qui me vient en premier est Georges Orwell. Il y en a plein d'autres mais je suis bien incapable de tous les énumérer. Quoi qu'il en soit, Orwell m'a foudroyée quand j'avais seize ans lorsque j'ai lu son roman 1984. Tout récemment, j'en ai relu quelques passages et même si le sentiment d'horreur que j'ai éprouvé est beaucoup moins violent désormais, je trouve que son écriture est toujours aussi belle. La traduction française est excellente mais deux ans après la découverte de cette œuvre, je l'ai lue en anglais pour découvrir le texte dans sa langue d'origine. Moi qui ne suis pas particulièrement douée en anglais, je l'ai lu très facilement, tant l’œuvre était ancrée en moi à l'époque.

Je pense que ce qui rend crédible un personnage, c'est la possibilité de se reconnaître dans ses propos. J'en ai fait l'expérience en lisant du théâtre, notamment Musset et Shakespeare. Pour créer les miens, je puisse en moi et m'inspire de personnages fictifs que j'ai beaucoup appréciés. On m'a reproché plusieurs fois de ne créer que des personnages trop gentils car j'ai une philosophie d'écriture positive mais depuis peu, j'essaie de puiser dans mes souvenirs négatifs également et d'évoluer vers une approche de l'écriture un peu différente.
J'écris pour moi.
Cela dépend. Souvent, les avis sont extrêmement subjectifs. Pour Partenaires de sang, certaines personnes m'ont dit que le point fort du tome 1, c'était mes personnages. D'autres m'ont dit exactement le contraire. Cependant, quand une même critique revient régulièrement, j'en tiens généralement compte.

Oui, je dirais même plusieurs personnes de confiance. J'ai toujours eu recours à un bêta-lecteur et à présent, j'essaie d'en avoir plusieurs pour mes textes.
Oui. Quand je suis sur un projet, je me fixe une règle. Écrire un certain nombre de pages ou de caractères par jour. Ainsi, même quand j'écris peu, j'avance lentement mais sûrement. L'inspiration finit toujours par venir, d'autant plus que le fait d'avoir un scénario à portée de main me permet de savoir où je vais.
J'écoute parfois de la musique. Pour mon projet de saga Les rois des songes, qui revisite le mythe de Peter Pan, j'écoute parfois la chanson Forever Young d'Alphaville. Pour une histoire inspirée de la série Ringer, j'écoutais la chanson Video Game de Lana Del Rey car elle me toujours pensée à la série télévisée, justement.
J'écris sur écran. Avant, je me relisais une fois le texte fini mais maintenant, je me relis alors que le texte est en cours d'écriture. Je reprends le texte tel que je l'avais laissé et avant d'écrire la suite, je relis tout ce que j'ai déjà fait. Une fois la suite écrite, je la relis également. Je ne sais pas si c'est très clair mais au final, je me relis désormais constamment.

Pour mes premiers romans, je les proposais d'abord aux grosses ME et ensuite à toutes les petites, à compte d'éditeur. Je suis actuellement publiée chez Valentina et Rebelle. À présent, je compte retravailler mes romans le plus possible avant de les proposer aux maisons qui m'intéressent le plus et en cas de refus, continuer à retravailler autant qu'il le faudra. Cependant, j'écris d'abord pour moi, pas uniquement dans le but d'être publiée, loin de là.
Je travaille sur les Rois des songes, une saga reprenant le mythe de Peter Pan et d'autres contes. J'ai récemment commencé l'écriture du tome 3. Au niveau des droits, je ne suis pas sûre que cette histoire puisse être publiable mais là aussi, je l'écris parce que j'en ai envie, je me fais plaisir.
Merci encore de m'avoir proposé cette interview. 

https://www.facebook.com/mariaaminiauteure?ref=ts&fref=ts

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire