samedi 19 septembre 2015

L'interview de S.G. Horizons


Bonjour et merci à toi de m’avoir proposé cette interview.
Sg HORIZONS est née il y a plus de deux ans maintenant. Je suis une rêveuse et c’est donc parti d’un rêve. J’ai commencé à l’écrire et je n’ai plus arrêté de créer car, pour moi, écrire, c’est créer des personnages, des univers, des situations qui pousseraient les gens à se dépasser.
Que ce soit en écriture ou en lecture, le genre fantasy/fantastique est celui qui me fait vibrer. On peut aller au-delà du cadre réel, créer davantage…
Simple, l’étincelle. L’idée éclate dans ma tête, puis j’écris. Mes histoires naissent ainsi.
Sans aucun doute à la première personne. J’aime pouvoir projeter les lecteurs dans la tête du personnage principal. Leur donner accès aux pensées les plus intimes, voir l’action uniquement à travers le regard du héros/de l’héroïne. Vivre l’histoire comme si c’était la leur, la ressentir avec autant d’intensité que possible.
Jules Verne, pour sa débordante imagination quasi visionnaire, et Jane Austen, pour toute la palette de sentiments qu’elle a su aborder dans chacun de ses livres.
J’essaie de rendre chacune de leurs réactions, de leurs pensées la plus réaliste possible en sachant que la situation dans laquelle ils évoluent est surnaturelle, sensationnelle.
C’est un besoin. Il me faut sortir toutes ces histoires de ma tête dont certaines sont nées il y a plusieurs années. Ces rêves éveillés devenus des livres m’ont permis d’aller mieux lorsque tout allait mal. Il m’a donc semblé naturel de les faire partager afin de permettre à d’autres de s’évader d’un quotidien compliqué ou d’une vie monotone.
Personne n’est parfait et il est sain de prendre en compte les avis des autres afin de s’améliorer. Alors, oui, j’accepte volontiers l’opinion de mes lecteurs. Ils me permettent de m’améliorer, de grandir en tant qu’auteure.
Oui. Lorsque l’idée d’un livre débarque dans ma tête, j’en parle à mes deux amies et mes deux frères. En leur exposant mes projets, j’arrive à mieux les clarifier, les étoffer. Le reste se passe au moment où je me lance dans l’écriture.
J’écris constamment. Je n’arrête pas. Tous les jours sans interruption. Ce n’est pas une discipline que je m’impose, mais un besoin qu’il me faut satisfaire. Et puis c’est une telle aventure que je vis depuis que je suis auteure ! J’écris énormément en jonglant entre mes différentes séries. J’essaie aussi rapidement que possible de les finir afin de ne pas frustrer mes lecteurs. Mais là encore, l’écriture découle de l’inspiration du moment. Du coup, je préfère mettre des projets de côté et revenir dessus lorsque l’histoire revient me hanter.
Je n’ai besoin de rien si ce n’est peut-être de musique. Mais vraiment, lorsque j’écris, je me coupe du monde réel. Je ne le vois plus. Seul existe celui que je créer, dans lequel je me plonge, entièrement.
Mon Dieu, non ! Cela interromprait ma concentration. Je me mets devant mon ordi et je tape comme une cinglée sur mon clavier, point barre.
Deux maisons m’ont contactée, une italienne, et l’autre, sud-coréenne. Elles étaient intéressées​ pour traduire ma série Au service du surnaturel, écrite avec mon amie d’enfance Crys Louca​. Vous pouvez imaginer notre surprise, surtout que ces propositions ont été faites à quelques jours d’intervalles. En trois semaines de discussion avec eux, nous avons signé les contrats. Le premier épisode en italien sortira fin septembre.
J’ai un projet de livre avec trois autres auteurs. Le volume 1 est écrit et sortira avant la fin de l’année. Cet échange a été très instructif, et l’histoire n’en est que plus enrichissante. J’ai trois nouvelles séries sous le coude, mais elles ne sortiront pas avant 2016. Je donne la priorité à la fin de mes séries : La chute des anges, Elementals et la petite dernière : La magie d’Avalon, première actuellement sur Amazon en Fantasy. Beaucoup à faire, donc…
Si vous souhaitez obtenir un moment d’évasion, n’hésitez pas à vous plonger dans l’une de mes histoires. Je vous propose une dizaine de destinations toutes plus fantastiques les unes que les autres. Merci encore pour cette interview. 
https://www.facebook.com/Sg.Horizons0 http://www.sg-horizons.com/ http://sg-horizons.blogspot.fr/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire