mercredi 17 décembre 2014

L'interview de Laëtitia D. Emco

 
Bonjour et merci d’accepter de répondre à ces quelques questions
Bonjour et merci à toi pour cette interview.
Comment as-tu commencé à écrire? Qui te lisait au début ?
J’ai commencé à écrire pour le plaisir. Après avoir terminé une de mes sagas préférées, je me sentais frustrée de toujours lire la même chose : l’histoire d’une héroïne en détresse qui a besoin de son prince pour la secourir. J’ai rêvé du tatouage de mon héros. Célestine est partie de ça.
Au début, seule ma meilleure amie a lu mon début de roman.
Quel est ton genre favori ?
Alors je lis beaucoup de fantastique même s’il m’arrive de lire autre chose. J’aime découvrir de nouveaux univers.
Quel est ton processus créatif ? Qu’arrive-t-il avant que tu ne t’asseyes à écrire ?
Il peut se passer beaucoup de chose avant que je ne commence à écrire. Il me faut avant tout l’inspiration. Si celle-ci n’arrive pas quand je suis au boulot, je commence à écrire une fois que ma petite fille dort. Si je ne suis pas en mesure d’écrire pour plusieurs raisons, je prie pour ne pas perdre mon idée.
Je n’ai pas vraiment de processus, du moment que ma scène est claire pour moi, je commence à écrire, corriger, peaufiner. Si j’ai un doute, je demande l’avis de mes bêtas lectrices.
À quelle personne es-tu le plus à l’aise : à la première ou à la troisième personne ?
J’écris à la première personne et au présent. Je pense qu’il est plus facile dans ce cas-là de se mettre à la place du personnage et de vivre l’histoire à fond.
Quels écrivains admires-tu le plus ?
Sans hésiter Guillaume Musso et Marc Lévy. Je possède tous les livres de ces auteurs. J’ai découvert l’année dernière Carina Rozenfeld et Sophie Jomain qui sont excellentes dans leur domaine.
Qu’est-ce qui rend crédible un personnage ? Comment crées-tu les tiens ?
Pour moi un personnage est la première chose qui m’attire quand je lis un roman. S’il est plat, il ne va malheureusement pas me plaire. Donc je suis partie de ce que j’aime.
Pour chaque personnage : une fiche : son caractère, son physique, lien avec les autres personnages du roman, son histoire. De là, naissent mes personnages.
Au plus profond de ta motivation, pour qui écris-tu ?
J’écris avant tout pour moi. Au départ, je ne pensais pas me faire publier. J’écrivais pour le plaisir. Mais quand « Célestine » est devenue une histoire, j’ai commencé à chercher les adresses de maisons d’éditions.
Les avis (négatifs ou positifs) des lecteurs te servent-ils ?
Bien sûr. Si un avis est positif, je suis contente. C’est que mon roman a plu. Dans le cas contraire, un avis négatif ne peut que me faire évoluer. Dans les deux cas, je suis contente et je fais en sorte de corriger les choses qui ne vont pas.
Partages-tu tes projets d’écriture avec une personne de confiance afin d’avoir son opinion ?
Oui. Avant tout à ma meilleure amie qui fait partie de mes bêtas lectrices. Et ensuite à ma petite bande de bêtas qui me suit depuis le début.
T’imposes-tu une discipline, en termes de calendrier, d’objectifs etc. ?
Pas vraiment. Si je me force à suivre un objectif, j’ai peur d’être stressée si je ne suis pas ce dernier. Je demande simplement à mon éditrice la date à laquelle il faut que donne le roman terminé.
De quoi t’entoures-tu quand tu écris pour favoriser ta concentration ?
Souvent j’ouvre le fichier du tome précédent pour me remettre dans l’histoire, pour ne pas oublier des détails importants et j’écoute de la musique. Parfois, j’aime aussi être au calme.
Écris-tu sur écran, imprimes-tu souvent, corriges-tu sur papier...? Quel processus suis-tu ?
J’écris sur écran et je corrige également sur mon ordinateur portable. Je trouve que c’est plus simple pour écrire, corriger, peaufiner.
Quelle a été ton expérience avec les maisons d’édition ?
J’ai commencé mes recherches sur le net. Voir les Maisons d'édition qui acceptaient de recevoir les manuscrits par mail. Et ensuite, j’ai envoyé mon roman en version papier. J’ai eu quelques refus, mais quelques mois après, la maison d’édition Sharon Kena acceptait mon roman. Je n’y croyais pas au début, mais depuis je suis aux anges.
Sur quel projet travailles-tu en ce moment ?
J’écris le tome 3 de « Célestine » et je commence un autre roman fantastique à côté, mais je me concentre plus sur « Célestine » parce qu’une idée me trotte dans la tête depuis un petit moment.
Le dernier mot est pour toi…
Je tiens de nouveau à te remercier pour ton interview. Je remercie également mon éditrice Cyrielle pour sa confiance et pour avoir fait de mon rêve une réalité.
Je remercie mes amis et ma famille pour la patience dont ils font preuve.
Daniel et Antoine qui me soutiennent depuis le début
Et surtout, mes petites folles : mes bêtas lectrices qui sont patientes et gentilles avec moi.
Pour finir, un grand merci à mes lecteurs parce que grâce à vous, Mila & Zane continuent d’exister <3
Merci de t’être livrée à moi et aux lecteurs (acquis ou en devenir)

https://www.facebook.com/laetitiademco https://twitter.com/laetitia_demco http://laetitiademco.fr/index.html http://www.boutique.sharonkena.com/41_laetitia-d-emco

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire