lundi 21 avril 2014

La société, tome 7 d'Angela Behelle


Lalie Hubert, une jeune enseignante désabusée et Samuel Florent, un séduisant, mais irascible virtuose, sont les principaux protagonistes de ce 7e opus qui se joue tel un concerto pour piano, crescendo.
Il commence sur quelques notes légères de Mendelssohn jusqu’à ce qu’Alexis Duivel en personne doive intervenir pour reprendre la baguette et imposer sa partition.
Hélas, c’est sans compter sur la sensibilité exacerbée des artistes qu’il a en face de lui.
Une seule fausse note, et le concert s’arrête.

http://amzn.to/2oUKn22
Clique ici pour acheter le livre
dans l’édition J’ai Lu

Clique sur l'image pour lire la chronique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire