samedi 3 février 2018

Interview 🎤 S-P Decroix

Interview réalisée le 07 janv. 2018
Bonjour et merci d’accepter de répondre à ces quelques questions
Bonjour, c’est moi qui te remercie de prendre un peu de temps pour moi ^^


Je me prénomme Sandrine, j’ai 41 ans, je suis mariée, deux filles de 10 et 12 ans : Amandine et Solène, et j’écris des histoires depuis l’âge de 16 ans. J’aime aussi dessiner, illustrer mes écrits.



Avant d’être édité(e), comment imaginiez-vous votre vie d’auteur(e) ?
Avant d’être éditée, je l’imaginais telle qu’elle est aujourd’hui : simple, avec l’immense joie de pouvoir enfin partager mes histoires et leurs univers.
Dans cette vie d’auteur(e), qu’est-ce que vous préférez ?
Le partage que ce soit avec les lectrices-teurs qui échangent avec moi sur les réseaux sociaux, dans les salons, lors de dédicaces, ou encore avec les enfants que je rencontre lors de mes interventions dans les écoles, collèges ainsi que mes ateliers d’écriture.
Et que trouvez-vous le plus difficile ?
Faire connaître mes écrits et que le métier d’écrivain soit mal considéré par un bon nombre de gens.
Quand avez-vous pris la décision d’écrire votre première histoire ?
A 16 ans. Mes sÅ“urs cadettes s’ennuyaient alors je leur ai inventé une histoire puis je l’ai écrite.
Être édité(e), rêve ultime ou aboutissement ?
C’est un rêve bien sûr, mais aussi l’aboutissement d’années de travail.
Comment voyez-vous votre avenir d’auteur(e) ?
J’espère tout simplement que mes écrits soient mieux connus.
As-tu des rituels avant de te mettre à écrire et pour favoriser ta concentration ?
Non, je n’ai pas de rituel particulier, mais parfois, lorsque j’ai besoin de concentration, je me mets dans une pièce au calme, ferme les yeux et me fais un replay de la scène à écrire. Sinon, j’écris toujours dans le silence.
Tu es plutôt première ou troisième personne ?
Clairement la « troisième personne ». Néanmoins, je dois dire que je me suis lancée à la « première personne » pour ma nouvelle saga.
Comment crées-tu tes personnages ? Les laisses-tu s’imposer à toi ou les crées-tu en détail avant de commencer à les faire vivre dans ton histoire ?
Ils s’imposent à moi, je les crée mais ils s’affinent au fil de l’histoire car ils vivent très clairement en moi, ont leur propre personnalité et il arrive qu’ils ne soient pas d’accord avec ce que je voulais leur faire faire, du coup, cela change le cours du récit 😊
Comment gères-tu les avis (négatifs ou positifs) ? Mais surtout, les utilises-tu pour améliorer ton histoire ?
J’aime avoir ces retours car ils sont importants. Pour moi, personnellement, ils me permettent de me situer, de savoir où j’en suis dans l’écriture. Pour mon livre, ça me permet bien évidemment d’améliorer ce qui ne va pas.
Les avis positifs, il est évident qu’ils nous font du bien. Savoir que ce que l’on fait intéresse quelqu’un d’autre que sa propre petite personne ; que ça donne envie aux autres de lire la suite, de nous attendre, de nous suivre, est un sentiment étrange. C’est flatteur, dire le contraire serait hypocrite.
Toutefois, il faut aussi être réaliste et accepter les critiques lorsqu’il y en a car ce sont elles qui nous font grandir et nous aide à nous améliorer.
Il faut aussi rester humble, nous ne sommes pas des « JK Rowling », et même si c’était le cas nous aurions alors une responsabilité envers nos lectrices-teurs, ne pas les oublier, car sans eux, sans ce partage avec eux, l’écrivain n’est pas grand-chose. Tout imaginaire aussi fertile qu’il soit, s’il n’est pas partagé ne ressemble plus qu’à un immense champ de blé asséché.
Niveau écriture, tu es plutôt écriture au feeling ou alors planning d’écriture ?
Les deux car bien souvent mon imagination s’emballe lors de l’écriture du récit.
Tu es plutôt écriture sur ordinateur ou écriture papier/stylo ?
Alors pour ma part, j’écris dans un premier temps tous mes manuscrits sur un support papier (je sais je suis totalement dingue) ce peu importe le nombre de pages (j’en ai de plus de 660 pages !) et ensuite je les recopie sur ordinateur, les corrige sur informatique, imprime, corrige le papier, recopie mes corrections, donne à lire à ma bêta lectrice, re-corrige sur l’ordi’, et ré-imprime (s’il reste de fautes, il faut savoir qu’il en reste toujours, je re-re-corrige)
Si tu peux nous en parler, sur quel projet travailles-tu en ce moment ?
Je travaille sur le troisième tome de ma nouvelle saga : « Le cycle du Prophète », mais je suis trop en avance par rapport à mon éditeur qui doit, lui, ré-éditer ma première saga, du coup il faut que je ralentisse un peu mon rythme de travail.
Premier souvenir d’enfance ?
Les soirées avec mes sÅ“urs, lorsque je leur racontais des histoires. Parce que c’est à ce moment-là que j’ai découvert mon amour des mots.
Première qualité ?
Simplicité. Parce que je n’aime me prendre la tête.
Premier conseil aux apprentis auteurs ?
Prenez une feuille, un stylo et laissez parler votre imaginaire.
Premiers fans ?
Mon mari.
Première dédicace ?
Mon amie Patricia est venue chez moi avec son exemplaire de mon livre pour se le faire dédicacer.
Premier livre ?
Le premier que j’ai écrit est « La princesse du fond des Temps »
Le premier à avoir été édité est « Chroniques de Mirage – La dernière Cité »
Dernier livre lu ?
« Les travaux d’Apollon – La prophétie des Ténèbres » mon cadeau de Noël 😊
Dernière chanson écoutée ?
Armstrong de Claude Nougaro. Parce que j’aime bien lol
Dernier coup de gueule ?
Face à certains comportements hypocrites. Ça me fait toujours sortir mes griffes.
Dernier achat livresque ?
« Les travaux d’Apollon » mon cadeau de Noël 😊
Dernier compliment reçu ?
« Ma fille veut toujours revenir à vos ateliers d’écriture »
Dernier fou rire ?
Au nouvel an avec mes enfants et mon mari qui s’étaient déguisés pour faire la fête.
Un animal ?
Un chat ! Je kiffe les chats, d’ailleurs, on nous appelle « La famille chat ».
Une chanson ?
« La peine maximum » (Les dix commandements) car derrière la symbolique religieuse, elle me rappelle le combat de l’humanité contre elle-même, de manière plus générale.
Une ville ?
Thionville, où j’ai rencontré mon mari lors de la remise des prix littéraire.
Un pays ?
Celui du cœur et des rêves.
Une saison ?
Le printemps, signe de renouveau.
Une devise ?
« Reste toi-même et crois en tes rêves. »
Une odeur ?
Celle des livres
Une couleur ?
Rouge.
Une fleur ?
L’orchidée.
Une date ?
22 septembre 2002, date de ma rencontre avec mon mari
Échoué(e) sur une île déserte, je voudrais avoir ?
Mon mari et mes enfants, essentiels à mon existence.
One shot préféré (livre en 1 seul tome) ? Pourquoi ?
Le petit prince de Saint-Exupéry, simple, mais tellement empreint d’imaginaire et de réalisme en même temps.
Saga préférée ? Pourquoi ?
Là j’ai un petit souci car en fait j’aime toutes les sagas de Rick Riordan, mais j’ai une petite préférence pour « Magnus Chase ». J’adore ce que Rick Riordan a fait du personnage de Thor.
Héros livresque préféré ? Pourquoi ?
Ahhhhh c’est trop dur !
Mais je dirai que j’ai une affection toute particulière pour Lester alias Apollon car le dieu, réincarné en humain sans pouvoir est vraiment maladroit, paumé, mais en même temps, on retrouve tout son caractère qu’il devrait avoir en tant que dieu et cela crée un décalage « trop excellent » avec les autres.
Héroïne livresque préférée ? Pourquoi ?
« Orphère » de la saga du même nom de Marine Pelbery. Cette fille !!!! Raaa ! Quel caractère de cochon ! Elle est insupportable mais tellement attachante !
Couple livresque préféré ? Pourquoi ?
Rhett Butler et Scarlett O'Hara ; « Autant en emporte le vent » de Margaret Mitchell, il s’agit pour moi du couple mythique.
Auteur(e) préféré(e) ? Pourquoi ?
Bon…. Vous avez plusieurs heures devant vous j’espère ?! MDR
Pour celles et ceux qui me connaissent déjà, ils ne trouveront pas étrange que je dise Rick Riordan !!!!
J’aime le travail qu’il fait autour des mythologies, qu’il connaisse chacune d’entre elles au point de faire des diverses divinités ce qu’il veut, j’aime aussi son humour, son style, tout ce qu’il fait.😊
Combien de livres dans votre bibliothèque ?
Aucune idée.
Une vie sans livre, c’est…
… impossible !
Donnez-moi vos 7 mots préférés et expliquez votre choix
1. Famille : essentielle à ma vie.
2. Amis : pour la même raison.
3. Écriture : c’est mon oxygène.
4. Dessin : ma deuxième passion.
5. Générosité : on en a tous besoin.
6. Sincérité : le mensonge est un fléau qui empoisonne la vie.
7. Partage : j’aime échanger avec les gens.
Livre papier et/ou numérique ? (lecture)
PAPIER ! Je n’ai que deux livres en numérique. Bien que je comprenne parfaitement la nécessité du numérique, j’ai du mal avec ça. J’aime toucher, palper, sentir tourner les pages des livres. Je respecte le choix des personnes qui ne lisent que de cette façon, mais c’est pas mon truc. De plus, j’ai du mal à me concentrer sur ce genre d’ouvrage et abandonne rapidement la lecture dans ce cas. Je pénètre mieux dans l’univers des auteurs lorsque je peux le toucher.
Cahier et/ou ordinateur ? (écriture)
Feuilles (les cahiers sont toujours trop petits) puis ordinateur.
Musique ou pas ? (lecture)
Pas.
Musique ou pas ? (écriture)
Mon dieu non, je ne parviens jamais à me concentrer avec la musique à côté.
Thé ou café ?
Café.
Matin, après-midi, soir ou nuit ? (lecture)
Quand j’ai le temps, je n’ai pas de moment défini.
Matin, après-midi, soir ou nuit ? (écriture)
Un peu le matin, l’après-midi et si j’ai le temps, le soir.
Bibliothèque, librairie, bouquiniste, brocante ou grande surface ? (achats livresques)
Librairie, mais parfois internet (je sais ce n’est pas bien mais je n’ai pas toujours le temps de me rendre à la librairie)
Le dernier mot est pour toi…
L’espoir est ce qui maintient les peuples humains en dehors des ténèbres. Particulièrement lors d’événements troublants, difficiles, voire atroces. C’est aussi cette flamme fragile qui nous permet de voir « plus loin ». Croyez en vos rêves. Croyez en vous et gardez toujours espoir.
J’ajouterai que nous n’avons qu’une seule maison : la Terre. Nous ne vivons pas dans un monde imaginaire, nous ne pouvons pas, aujourd’hui du moins, prendre un vaisseau spatial et « migrer » vers une autre planète pour la coloniser. Nous n’avons qu’un seul lieu où vivre : notre planète. Respectons-là. Prenons-en soin. De la même manière, sachons voir au-delà de nos différences pour nous attacher à nos ressemblances. Respectons-nous. Laissons notre orgueil de côté pour nous ouvrir aux autres ou du moins, pour accepter l’idée que nous pensons tous différemment mais que cela n’a que peu d’importance. Bien sûr, nous ne sommes « que des humains ». Nous ne pouvons pas aimer, apprécier tout le monde. C’est normal. Nous avons plus d’affinités avec certains plutôt que d’autres. Néanmoins, que chacun se respecte. C’est utopiste, c’est clair, mais l’orgueil est le pire des fléaux. Attachons-nous à notre humanité, protégeons-là.
Merci d’avoir permis ce moment agréable. Ça me touche vraiment beaucoup.
Je souhaite remercier les personnes qui me suivent depuis longtemps, mais aussi toutes et celles et ceux qui me lisent depuis la parution des livres, et qui m’encouragent à aller de l’avant.
Merci à toutes et tous.

Twitter
https://twitter.com/SPDecroix
Instagram
https://www.instagram.com/sandrinedecroix/
Pages Facebook
https://www.facebook.com/Sand.Decroix/
« La princesse du fond des Temps » (gérée par Lysons Editions)
https://www.facebook.com/LaPrincessedufonddesTemps/


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés