samedi 27 janvier 2018

Interview 🎤 D.F. Novel

Interview réalisée le 06 janv. 2018
Bonjour et merci d’accepter de répondre à ces quelques questions



Un homme de son temps, avec les angoisses et les peurs de maintenant. Une poussière dans l’univers.

Avant d’être édité(e), comment imaginiez-vous votre vie d’auteur(e) ?
En fait je n’imaginais pas une vie d’auteur, car depuis que j’ai pu tenir un stylo et ensuite utiliser un ordinateur, j’ai toujours écrit. Des petites histoires plus jeune et des plus grandes histoires après.
Dans cette vie d’auteur(e), qu’est-ce que vous préférez ?
Le regard des lecteurs, le trac de la publication, le moment de l’écriture et de l’élaboration de l’histoire.
Et que trouvez-vous le plus difficile ?
L’introduction, la première page, ne dit-on pas que la première impression est la plus importante ?
Quand avez-vous pris la décision d’écrire votre première histoire ?
À mes 14 ans, j’ai commencé à écrire une petite histoire, ce n’était pas une véritable décision, mais un besoin de m’exprimer.
Être édité(e), rêve ultime ou aboutissement ?
Pour l’instant un rêve, car je n’ai fait aucunes démarches en ce sens.
Comment voyez-vous votre avenir d’auteur(e) ?
Tant que je serais là, j’écrirais, que je sois un « auteur » ou simplement quelqu’un qui écrit.
As-tu des rituels avant de te mettre à écrire et pour favoriser ta concentration ?
Je mets des boule quies, pour me couper du monde.
Tu es plutôt première ou troisième personne ?
Troisième personne ! Le « Je » peut parfois être impoli.
Comment crées-tu tes personnages ? Les laisses-tu s’imposer à toi ou les crées-tu en détail avant de commencer à les faire vivre dans ton histoire ?
Mes personnages sont déjà là quand j’écris, ils existaient avant que le livre ne débute. Je leur donne une vie c’est tout.
Comment gères-tu les avis (négatifs ou positifs) ? Mais surtout, les utilises-tu pour améliorer ton histoire ?
Oui, chaque avis est important, quand il est argumenté et sincère. On ne peut pas plaire à tout le monde, mais l’avis des lecteurs est essentiel.
Niveau écriture, tu es plutôt écriture au feeling ou alors planning d’écriture ?
Le planning est primordial pour moi, il y a un temps pour tout.
Tu es plutôt écriture sur ordinateur ou écriture papier/stylo ?
Je fus écriture papier/stylo, mais le plus pratique et le plus simple pour moi est dorénavant l’ordinateur.
Si tu peux nous en parler, sur quel projet travailles-tu en ce moment ?
Un thriller, une enquête...

Premier souvenir d’enfance ?
Une promenade dans les bois.
Première qualité ?
Persévérance.
Premier conseil aux apprentis auteurs ?
Ne découragez pas !
Premiers fans ?
Mon entourage et d’autres gens
Première dédicace ?
Pas encore faite !
Premier livre ?
L’Astrée de Honoré d’Urfé
Dernier livre lu ?
Vernon Subutex, tome 3 de Virginie Despentes.
Dernière chanson écoutée ?
« Rest » de Charlotte Gainsbourg.
Dernier coup de gueule ?
Je trouve de nombreuses choses injustes dans ce monde.
Dernier achat livresque ?
Vernon Subutex, tome 3 de Virginie Despentes.
Dernier compliment reçu ?
Bien vu !
Dernier fou rire ?
Il y a longtemps.
Un animal ?
Un chat
Une chanson ?
Avec le temps РL̩o ferr̩
Une ville ?
Florence, Italie
Un pays ?
La France
Une saison ?
L’automne
Une devise ?
Fais-le avant qu’il soit trop tard.
Une odeur ?
Les pétales de rose
Une couleur ?
Lapis lazuli
Une fleur ?
Rosa Gallica
Une date ?
19 janvier 1809, naissance d'Edgar Allan Poe
Échoué(e) sur une île déserte, je voudrais avoir ?
Quelque chose pour écrire.
One shot préféré (livre en 1 seul tome) ? Pourquoi ?
Au-delà du mal (2009) - Shane Stevens peut-être l’un des plus grands thriller.
Saga préférée ? Pourquoi ?
Vernon Subutex Рun tableau noir de la soci̩t̩.
Héros livresque préféré ? Pourquoi ?
Julien Sorel - Stendhal, Le Rouge et le Noir - Un héros mal dans son temps.
Héroïne livresque préférée ? Pourquoi ?
Louise de Rênal - Stendhal, Le Rouge et le Noir – Une héroïne romantique dans la plus pure tradition.
Couple livresque préféré ? Pourquoi ?
Tristan et Iseult – l’amour avec un grand A
Auteur(e) préféré(e) ? Pourquoi ?
Stendhal pour la passion et les déchirements dans un style d’une autre époque.
Combien de livres dans votre bibliothèque ?
Des centaines...
Une vie sans livre, c’est…
Un plat sans sel, cela n’a pas de goût.
Donnez-moi vos 7 mots préférés et expliquez votre choix
1. Tolérance : le mot magique pour régler tout les conflits.
2. Persévérance : Une ligne de conduite vitale.
3. Sensibilité : Un mot qui peut paraître désuet dans nos temps troublés.
4. Conviction : Peut être le moteur de belles choses.
5. Courage : Il faut savoir en avoir quand les choses essentielles sont menacées.
6. Vérité : Parfois difficile, elle fait avancer les choses.
7. Liberté : La condition à toute création.
Livre papier et/ou numérique ? (lecture)
Les deux. Rien ne remplace le touché du papier, mais un livre n’est pas qu’un objet, il est une interface de dialogue entre le lecteur et celui qui écrit, peu importe le support.
Cahier et/ou ordinateur ? (écriture)
Ordinateur. Beaucoup plus pratique.
Musique ou pas ? (lecture)
Pas de musique, seulement la mélodie de l’esprit.
Musique ou pas ? (écriture)
Le silence dans la pièce, mais l’action et les passions dans la tête.
Thé ou café ?
Thé le matin, café l’après-midi
Matin, après-midi, soir ou nuit ? (lecture)
Soir, quand le monde dort.
Matin, après-midi, soir ou nuit ? (écriture)
La nuit, quand tout est calme.
Bibliothèque, librairie, bouquiniste, brocante ou grande surface ? (achats livresques)
Tout ça à la fois, peut importe le flacon, pourvu qu’on est livresque.
Le dernier mot est pour toi…
La liberté, une condition essentielle à tout acte créatif.
 

Blog et/ou site internet
Twitter
Instagram
Page Facebook
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés