samedi 7 mai 2016

L'interview de Marilyse Trécourt



C’est un plaisir !
J’ai commencé à écrire quand j’étais en primaire. D’abord des poèmes ou des petites histoires. Je participais même à des concours de poésies en CM1 ! Mais la plupart de mes écrits restaient bien sagement dans mes tiroirs.
En lecture, j’aime les romans contemporains qui mélangent différents ingrédients : du suspense, des sentiments, des personnages complexes et surtout une chute surprenante.
En écriture ! la même chose ! ;-)
Quand je cherche une nouvelle idée de roman, je me demande « quelle histoire j’aimerais raconter ? Quel est le message que j’aimerais communiquer ». Et puis, je laisse décanter, tout en restant très attentive à tout ce qui m’entoure : les témoignages, les faits divers, l’actualité… Tout cela nourrit ma réflexion. Et généralement, au bout de quelques jours (souvent à mon réveil), j’ai le début d’une idée, un thème, un événement déclencheur. Ensuite, je m’assieds derrière mon ordinateur et j’écris mes idées, d’abord pêle-mêle, jusqu’au moment où l’histoire prend forme.

J’ai essayé les deux. La troisième est la plus simple, mais j’aime bien le côté plus intime de la première personne.
Ceux qui me font avancer dans la vie… ou dans mon style d’écriture. Ainsi, j’aime des auteurs aussi différents que Laurent Gounelle, Harlan Coben, Karine Giebel, ou Marc Lévy.
J’aime le construire totalement et connaître son physique, ses manies, son passé, ses études, ses loisirs, ses rêves, ses peurs, ses plats préférés, son ambition dans la vie. Bref, il faut au préalable lui fabriquer une vie, sous tous ses aspects. Pour créer un personnage miens, je remplis un questionnaire qui fait entre 3 et 6 pages. Et dans ma vie de tous les jours, j’essaie d’imaginer comment réagirait mon personnage dans telle ou telle situation. Il faut qu’il soit « réel » pour être crédible.
Pour qui ? D’abord pour tous ceux qui ont aimé mes premiers romans et qui attendent mes prochaines histoires. Et puis plus largement, pour tous ceux que mes histoires vont toucher, d’une manière ou d’une autre ou les amener à réfléchir sur leur propre vie.
Oui, mais j’avoue que les commentaires négatifs (et non constructifs) sont toujours difficiles à accepter. En revanche, les positifs m’aident et me donnent de la confiance. Car un auteur doute en permanence.

Oui, et même avec plusieurs (4 ou 5). Ce sont mes bêta-lecteurs, c’est-à-dire les premiers lecteurs qui interviennent à différents niveaux : compréhension globale de l’histoire, logique, cohérence, expertise dans un domaine particulier, etc. Ils relisent chacun de mes romans et me donnent leur avis plus ou moins détaillé.
Oui, même si ce calendrier peut parfois glisser, en fonction des aléas de la vie. Quand je commence l’écriture du roman à proprement parler, j’écris tous les jours (je ressens comme une sorte d’impatience de dérouler le fil de mon histoire !) Et je me fixe une échéance de fin.
J’aime écouter de la musique. Cela me permet de m’isoler des bruits de la maison mais aussi de me plonger dans une atmosphère particulière. Ainsi, je choisis le style de musique en fonction de l’ambiance de l’histoire à ce moment précis.
J’écris sur écran et j’imprime deux ou trois fois en cours d’écriture ou plus particulièrement quand je suis bloquée dans l’histoire et que j’ai besoin de prendre du recul et de relire le début. Sinon, je corrige l’ensemble du texte à la fin, d’abord sur papier (pour modifier certaines formulations), puis avec un correcteur perfectionné.

Mon premier roman "Au-delà des apparences" a été publié aux "Editions Mosaïc" en octobre 2015. C’est une expérience unique et extrêmement enrichissante de travailler sur un texte avec un professionnel. Et, grâce à elles, j’ai enfin pu voir mon roman en librairie, ce qui représente le rêve de tout auteur !
Après "Au-delà des apparences", j’ai écrit un recueil de nouvelles "Une autre vision du bonheur" et un autre roman "Le Bon Dieu sans confession" (disponibles notamment sur Amazon, au format ebook et papier). Je viens de terminer mon troisième roman "Otage de ma mémoire" (titre provisoire) et je prépare le quatrième. Parallèlement, j’ai pris un congé sabbatique pour pouvoir me consacrer à l’écriture et j’ai entamé une série que j’ai baptisée 6 mois ! et que je diffuse très régulièrement sur ma page Facebook. J’y raconte mes anecdotes, ma vie d’auteur et mes projets littéraires…
J’aimerais remercier ici tous ceux qui me suivent et me soutiennent, que ce soit depuis plusieurs années ou plus récemment. Ce sont eux qui me donnent la motivation et la foi nécessaires quand les doutes s’installent. Ce sont également eux qui me permettent de réaliser mon rêve : être un auteur !
Merci de me l’avoir proposé !

http ://marilysestories.canalblog.com/ https://twitter.com/Marisaline https://www.instagram.com/marysalyne/ https ://www.facebook.com/marilysestories/?ref=hl

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire