mercredi 4 mai 2016

L'interview de Laëtitia Langlet



Merci à toi de m'avoir proposé cette interview.
J'ai commencé à écrire à l'adolescence, au collège. Des poèmes, des idées, des morceaux de textes. Tout ce qui trottait dans ma tête et que je devais évacuer. J'ai écrit pas mal de scenarii mettant en scène mes chanteurs préférés de l'époque. C'était ma meilleure amie Lydie qui me lisait car les scenarii lui étaient destinés. Personne n'a jamais rien lu avant très longtemps, c'était mon jardin secret.
C'est trop difficile de choisir, j'aime tellement de genres différents. J'aime lire le fantastique pour son côté extraordinaire, le policier pour les enquêtes et les énigmes, les histoires vraies pour en savoir plus sur ce que peut vivre les hommes et les femmes en Orient, en Asie ou ailleurs, les livres de filles pour leur côté divertissant et les histoires chorales car j'aime voir comment certaines vies sont intimement liées. En ce qui concerne l'écriture, j'écris principalement des drames et du fantastique, c'est ce qui me vient le plus naturellement.
Ce n'est jamais pareil. Je peux être inspirée par le nom de quelqu'un, un bout d'histoire que j'ai entendu à la radio, quelqu'un dans la rue mais aussi par la musique. Quand j'écoute une chanson, je laisse mon esprit vagabonder et créer des morceaux d'histoire. Quand j'ai une idée, il faut tout de suite que je la note car sinon elle trotte dans ma tête en boucle ! Chez moi j'ai plein de cahiers remplis d'idées, de morceaux de textes, de bouts d'histoires, de poèmes, de scènes en tout genre. Pour une histoire j'ai souvent le début et la fin, ensuite à moi de trouver ce qui va relier le point A au point B.
À la première personne sans hésiter. Je ne me l'explique pas, c'est instinctif, j'écris à la première personne que mon personnage soit un homme ou une femme.
Je suis fan de J. K Rowling en tant que J. K. Rowling mais aussi sous son autre nom de plume Robert Galbraith. Cette femme est juste fantastique, elle a quand même créé tout l'univers de Harry Potter, une prouesse ! J'aime beaucoup aussi Katherine Pancol dans un autre genre et surtout parce qu'elle écrit de histoires chorales. J'aime Sophie Kinsella, Lauren Weiseberger et Meg Cabot dans leur style girly. Et je suis une fan absolue de Charlaine Harris, je crois avoir lu tous ces bouquins en version originale avec une mention particulière pour "La communauté du Sud" que j'ai lu en français. En auteurs masculins, je suis les histoires de Raymond Khoury, des enquêtes policières haletantes et du duo Giacometti & Ravenne, pour leurs enquêtes dans le monde de l'ésotérique et des francs-maçons.
Pour moi ce sont les détails qui rendent un personnage vivant, toute la vie qui va se greffer autour de lui. Ce qu'il aime manger, comment il s'habiller, ce qu'il écoute comme musique, ses amis. Toutes ces petites choses que l'on ne remarque forcément mais qui le rendent vivant.
J'écris avant tout pour moi. L'écriture a longtemps été une sorte de thérapie pour exorciser toutes les idées qui trottent dans ma tête. Beaucoup de mes écrits sont restés secrets pendant très longtemps. Mon premier roman est aussi pour ma sœur, nous avons toutes les deux une relation très particulière donc j'ai aussi écrit cette histoire pour elle. Maintenant j'écris aussi pour mes futurs lecteurs, j'espère qu'ils se laisseront captiver par toutes mes histoires.

En fait, je pense que ce ne sont pas les avis négatifs ou positifs que je cherche mais plutôt des avis sur les personnages, leurs évolutions, leurs réactions, sur les évènements, ce que le lecteur a compris ou pas, les zones d'ombre qui le sont un peu trop bref c'est tout ce qui a titillé le lecteur qui je pense est bénéfique à un auteur. C'est comme ça qu'il peut nourrir son récit.
Oui bien sûr avec ma sœur et mon amoureux. Avant d'écrire un chapitre par exemple, je raconte tout à mon amoureux avec lequel j'échange sur l'histoire. Puis je couche mes idées sur le papier. Une fois terminé, j'envoie le chapitre à ma sœur qui me donne son retour sur ce que j'ai écrit. J'ai également quelques copines qui font parties de mon cercle de bêta lectrices.
Oui, il le faut comme j'ai un travail à temps à plein à côté de mon travail d'auteur, je suis obligée. Je me lève à 7h30 tous les samedis et dimanches pour écrire jusqu'à midi. Je suis super productive le matin quand mon chéri dort encore et que rien ne bouge dans la maison. J'ai les idées aux claires.
Pas de musique. Pas de télé. Personne à côté de moi et un grand mug de thé !
Je travaille principalement sur l'ordinateur mais avant l'écriture d'un chapitre je mets toutes mes idées en ordre sur un cahier. Je me suis aussi fait un grand tableau sur lequel j'épingle les évènements principaux, des personnages et les décors pour ne pas avoir trop de fichiers ouverts sur l'ordi.
Pour l'instant mon expérience est assez maigre car je viens tout juste de sortir mon premier roman fantastique "Le jour et la nuit, Tome 1" le 22 mars. J'avais envoyé mon histoire à une vingtaine de maisons d'édition. Beaucoup ne m'ont pas répondu, quelques uns ont refusé de m'éditer puis j'ai eu une réponse positive des Editions Sharon Kena. J'étais aux anges, le jour où j'ai reçu leur validation !
J'écris le Tome 2 du roman "Le jour et la nuit", et je pense déjà au 3ème. J'ai aussi une idée pour une autre histoire fantastique, j'aimerais avoir plus de temps pour écrire tout ça !
Si vous avez aimé les histoires de Bella, Katniss et de Tris, vous allez adorer l'histoire de Stella, l'héroïne de mon premier roman "Le jour et la nuit" (enfin j'espère!).
Merci à toi ☺
www.ma-wishlist.fr https://twitter.com/FuckinPrincesss https://www.instagram.com/fuckin_princesss/ https://www.facebook.com/laetitia.langlet.auteur/ https://www.wattpad.com/user/LL_FPrincesss

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire