mercredi 6 avril 2016

L'interview de Meghane Vezzaro



C’est moi qui te remercie !
J’ai commencé à écrire quand j’avais 13ans sur les conseils d’une amie et qui est donc devenue par la force des choses ma première lectrice et correctrice.
Très globalement, le fantastique et aussi la fantaisie que ce soit pour l’écriture ou la lecture ; je n’ai pas de « sous genre » de prédilection. Petite exception, toutefois, car j’adore Voltaire !
Je ne sais pas si j’ai vraiment un processus créatif particulier. Parfois ça me vient alors que je suis dans les nuages, parfois c’est en écoutant de la musique ou en regardant un film ou une série. La seule chose peut-être un peu particulière c’est que souvent, lorsque j’imagine une scène, j’ai l’impression d’être transporté dans une salle de cinéma où tout est projeté sur grand écran. Parfois même je deviens mon personnage et je vis ce qu’il vit.

Ça dépend de mes envies du moment. Parfois, je préfère mettre une certaine distance entre mon personnage et moi : j’écris alors à la troisième personne comme j’ai fait avec ma première série « Saga Hunters ». Sur mes derniers projets, je suis passé à la première personne parce que ce sont des choses que, moi-même, je voudrais vraiment vivre.
Hum… difficile à dire. Je n’ai pas d’écrivains favoris, mais si je devais choisir je dirais J.K. Rowling. Je trouve que c’est vraiment une femme forte qui a su se montrer tenace et même pugnace pour atteindre ses rêves.
Je ne sais pas vraiment. Selon ton genre de prédilection, la crédibilité d’un personnage se définit différemment. De plus, comme beaucoup d’auteurs, je mets toujours une part de moi, un morceau de ma personnalité dans mes héros comme dans mes « méchants ». Ainsi, sachant qu’on a tous un passé et une histoire propre, mes personnages paraissent crédibles à certains lecteurs et moins à d’autres. Ce qui est sûr c’est que quand je définis un de mes personnages, il est crédible par rapport à qui, je suis et c’est peut-être le plus important, car jamais personne n’est tout noir ou blanc ; je dirais plus volontiers que l’humain et les êtres qui en sont inspirés sont gris.
Grande question ! Pour moi je pense, mais aussi pour les autres, pour mes lecteurs. Je pense que si ça me convient à moi, ça conviendra à d’autres… avec un peu de chance ! Haha
Les avis positifs font toujours un bien fou et surtout me mettent dans une sorte d’euphorie créative assez impressionnante et en général j’écris les meilleurs passages de mes ouvrages après avoir lu un avis positif. Les avis négatifs ont de fait l’effet inverse sur moi et souvent je me dis : « c’est pour ça que je me suis cassé le popotin ? Ça ne sert à rien ! » Cependant, je dois avouer que ça influe sur ma façon d’écrire et si je vois qu’on me reproche de faire trop de description sur un passage du livre, inconsciemment je fais en faire moins. Après, je pense que tant que mon travail plaît à au moins une personne et que ça lui a permis de s’évader, alors ma tâche est accomplie.

Oui, avec mon amie qui m’a poussé a commencé à écrire quand j’étais plus jeune. Avant de passer mes manuscrits à mon édition, je lui fais toujours relire. C’est une sorte de rituel.
J’essaye, mais ça ne fonctionne pas vraiment. Si je suis en période d’inspiration, ça m’aide, mais sinon je tombe vite dans le syndrome de la page blanche et je peux rester des heures devant mon écran…
Musique ! Je me fais une playlist en lien avec l’atmosphère du passage que je vais écrire et hop, c’est parti !
Oui j’écris exclusivement sur écran et je n’imprime jamais, mais souvent je relie mon texte et toujours depuis le début pour si tout reste cohérent.

Eh bien, j’ai appris que se faire publier c’est vraiment une galère pas possible ! Heureusement, j’ai rencontré mon éditrice Sharon Kena qui m’a vraiment permis de m’exprimer et qui a su me faire confiance. J’ai de la chance d’être dans une maison d’édition comme celle-ci et je me suis même fait des copines auteurs ; on n’est pas en concurrence entre nous, et ça fait du bien.
Alors si je compte : j’ai environ quinze projets dans mes cartons. Deux qui sont déjà en cour d'écriture et un que je prépare doucement. Pas mal de travail !
Je vais faire bref : merci à ceux qui me suivent, merci à mon éditrice et à mes amies pour leurs soutiens et merci à toi pour cette interview !
C’est un plaisir ☺
http://www.meghane-vezzaro.net/ https://twitter.com/meghanevezzaro https://www.facebook.com/meghane.vezzaro?ref=ts&fref=ts

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire