samedi 21 mars 2015

L'interview d'Emmanuelle Lagadec

Bonjour et merci d’accepter de répondre à ces quelques questions
Merci à toi ! :)
Comment as-tu commencé à écrire? Qui te lisait au début ?
J’écris depuis que je suis adolescente. Je me rappelle qu’avec une copine, on s’était lancé sur un projet intitulé « Le futur est le passé ». À l’époque, on devait avoir 11 ou 12 ans et on s’était dit qu’une fois le manuscrit écrit, on l’aurait envoyé à Spielberg ! ^^ Au début, je ne faisais pas lire mes projets. C’était mon jardin secret. J’ai fait une longue pause dans l’écriture et je m’y suis remise il y a environ cinq ans. À présent, j’ai plusieurs bêtas-lectrices dont les retours me sont des plus précieux.
Quel est ton genre favori ?
J’adore le fantastique et l’urban-fantasy. Surtout lorsque la romance est présente ^^
Quel est ton processus créatif ? Qu’arrive-t-il avant que tu ne t’asseyes à écrire ?
Je n’ai pas vraiment de processus. En général, les idées me viennent en écoutant de la musique ou lors d’un long trajet en voiture (quand je ne conduis pas bien évidemment ! :) ). J’ai souvent des scènes qui défilent dans ma tête et dès que je peux, je note mes idées sur un cahier. Une fois que l’histoire s’est mise en place dans mon esprit, j’attaque mes recherches.
À quelle personne es-tu le plus à l’aise : à la première ou à la troisième personne ?
Quand j’ai commencé l’écriture, c’était toujours à la troisième personne. Et puis un jour, j’ai tenté la première personne et je me suis aperçue que mon écriture était plus rythmée. Du coup, j’ai repris mes anciens projets et je les ai modifiés. Cependant, j’alterne souvent les deux. J’aime écrire des histoires avec de nombreux personnages, j’utilise donc la première personne pour l’héroïne ou le héros.
Quels écrivains admires-tu le plus ?
J’aime de nombreux auteurs ! Stephen King, Maxime Chattam, C.S Lewis en passant par Bernard Werber, Stephenie Meyer, Carina Rozenfeld… Je n’ai pas d’auteur fétiche.
Qu’est-ce qui rend crédible un personnage ? Comment crées-tu les tiens ?
La façon dont il va réagir aux évènements auxquels il va être confronté. Les diverses émotions par lesquelles il va passer. Je trouve aussi que les dialogues sont très importants pour rendre crédible un personnage. En général, mes personnages s’imposent à moi. Mais je pense qu’inconsciemment, je m’inspire des personnes qui m’entourent pour les créer.
Au plus profond de ta motivation, pour qui écris-tu ?
Je dirais qu’adolescente, j’écrivais pour moi. Je trouvais refuge dans mes mondes imaginaires. Aujourd’hui, j’écris toujours pour moi, tout simplement parce que j’en ai besoin ! Mais depuis que je fais lire mes manuscrits, j’écris également pour partager ce qui me fait vibrer ! Ma plus grande satisfaction est d’avoir des retours enthousiastes de mes bêtas ! Et depuis peu, de lecteurs que je ne connais pas ^^
Les avis (négatifs ou positifs) des lecteurs te servent-ils ?
Oui. Je prends en compte toutes les critiques, du moment qu’elles sont constructives. J’ai d’ailleurs retravaillé de nombreuses fois un projet qui est actuellement en soumission et que j’avais envoyé il y a quelque temps à un comité citoyen. Les fiches de lecture détaillées que j’ai reçue, m’ont permis de le peaufiner et de mettre le doigt sur mes défauts. Il est ensuite parti chez mes bêtas-lectrices, puis chez un éditeur…
Partages-tu tes projets d’écriture avec une personne de confiance afin d’avoir son opinion ?
Oui. La toute première personne avec qui j’ai partagé mes projets, est mon amie Hélène. Elle a lu mes premiers bébés, malgré les nombreuses fautes et maladresses. C’est elle qui m’a motivée pour tenter l’aventure de l’édition. Aujourd’hui, j’ai six bêtas-lectrices dont une en « chef » ^^ ma cousine, Josselyne qui dévore tous les livres qui lui passent sous la main, peu importe le genre et qui a un œil très critique.
T’imposes-tu une discipline, en termes de calendrier, d’objectifs etc. ?
Non. J’écris quand ça commence à être l’ébullition dans mon esprit ! Il m’arrive de faire des pauses de plusieurs jours, voire semaines.
De quoi t’entoures-tu quand tu écris pour favoriser ta concentration ?
Mon bureau est placé sous une fenêtre. Du coup, je m’évade en regardant les nuages ou les arbres en face de chez moi. Le plus souvent j’écris avec le casque sur les oreilles. J’ai besoin d’être dans ma bulle, d’être certaine que je ne serais pas dérangée. Je suis incapable d’écrire dans une pièce où il y a d’autres personnes.
Écris-tu sur écran, imprimes-tu souvent, corriges-tu sur papier...? Quel processus suis-tu ?
Ça dépend… Je peux écrire des chapitres entiers sur un cahier et les reporter ensuite sur mon ordinateur. Mais le plus souvent, c’est sur écran. Pour les corrections en revanche, j’imprime et relis sur papier. Je corrige toujours mon manuscrit terminé. Je procède de la même manière pour les bêtas-lectures, je n’envoie pas chapitre par chapitre. Mes bêtas reçoivent le manuscrit complet.
Quelle a été ton expérience avec les maisons d’édition ?
Il y a cinq ans lorsque j’ai envoyé mon tout premier manuscrit, j’aurais pu retapisser ma chambre avec les lettres de refus ! :) J’ai voulu arrêter d’envoyer mes projets, mais Hélène m’a motivée pour continuer. Au fil du temps, j’ai eu des retours plus personnalisés, mes manuscrits m’étaient renvoyés avec des annotations. J’ai pris en compte ce que l’on me disait et j’ai revu mes textes. En 2013, j’ai soumis sur un coup de tête ma nouvelle « La berceuse de Dunvegan », aux Éditons Les Roses Bleues qui avaient lancé un appel à texte. J’ai cru rêver lorsque l’éditrice m’a téléphoné pour m’annoncer qu’elle la retenait ! Et en 2015, les éditons Sharon Kena me donne ma chance en éditant mon premier roman Larme Sélène :)
Sur quel projet travailles-tu en ce moment ?
Je travaille sur une romance fantastique intitulée « Encre Éphémère » et une dystopie intitulée « Alter-Ego ».
Le dernier mot est pour toi…
Merci beaucoup pour cette interview ! Je me suis prêté volontiers au jeu ! Depuis que j’ai signé mon contrat d’édition, je savoure tout ce qui m’arrive. Je vis le moment présent :) Je ne réalise toujours pas que je vais dédicacer mon roman au salon du livre de Paris ! J’espère d’ailleurs que les lecteurs seront au rendez-vous et que je pourrai étrenner le beau stylo que ma maman m’a offert ^^ Pour conclure, je dirais qu’en écrivant et soumettant mes projets, j’ai tout simplement envie de partager ma passion pour l’écriture et pour l’imaginaire.
Merci de t’être livrée à moi et aux lecteurs (acquis ou en devenir) 
https://www.facebook.com/pages/Emmanuelle-Lagadec-auteur/1415157038784115?sk=timeline

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire