lundi 12 mai 2014

Les douze élus de Zeus, tome 2 de Liliane Cesari-Ferrero

TAURUS, la Génisse Sacrée Mycènes, 1200 avant J-C. Surpris en flagrant délit d'adultère par sa femme, Zeus transforme in extremis en génisse sa maîtresse Io, princesse d'Argos. Lorsqu'Héra découvre la supercherie, elle envoie aussitôt la Vengeance Némésis à la poursuite de sa rivale, sous la forme d'un taon qui va la pourchasser sans répit. Débute alors pour Io, la Génisse Sacrée, un voyage initiatique qui se terminera en Egypte. Pendant ce temps, au nord de l'Europe, des cataclysmes naturels provoquent des exodes massifs de populations. Les Doriens envahissent le Péloponnèse, et les « Peuples de la Mer » investissent le Levant par vagues successives qui viendront finalement à bout des trois puissances dominantes. L'Égypte résiste mais entame une lente décadence. L'empire hittite s'effondre, miné par les incursions répétées des « Peuples de la Mer » venus de l'ouest et par les dissensions internes l'opposant à ses états vassaux, tandis que la civilisation mycénienne sombre dans les « Siècles Obscurs ». Au cours de son périple, notre vache croisera le chemin d'Agamemnon parti en guerre contre Wilusa à la tête des Achéens. Son équipée accompagnera les péripéties de la guerre et le retour d'Odysseus à Ithaque. En Égypte, Io donnera naissance à Epaphos, « l'Apis » fils de Zeus-Amon qui règnera sous le nom de Ramsès IV. Honorée sous le nom d'Isis, Io sera mise par Zeus au rang des constellations. « Taurus, la Génisse Sacrée », c'est l'intrusion du mythe dans la réalité, sur fond de conquêtes guerrières et de mouvements migratoires. C'est l'émergence des grands voyages maritimes et commerciaux, où les hommes partent à l'aventure en Méditerranée pour fonder des comptoirs et mêler leurs cultures aussi bien que leurs dieux, leurs cultes et leurs rites.




Clique sur l'image pour lire la chronique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire